Ski alpin (F) - Brignone : " J'aurais aimé faire les courses "

Ski alpin (F) - Brignone : " J'aurais aimé faire les courses "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le dimanche 15 mars 2020 à 14h35

En raison du coronavirus, la saison de ski alpin féminin s'est achevée prématurément. Le gros Globe est revenu à l'Italienne Federica Brignone. L'Italienne, forcément ravie, aurait évidemment préféré que cela se joue sur la piste, comme elle l'a elle-même confié à Eurosport.

Si le coronavirus perturbe actuellement de nombreuses disciplines sportives et leurs calendriers respectifs, il y en a pour qui la saison s'est prématurément achevée. C'est notamment le cas, par exemple, du ski alpin féminin. La Coupe du Monde 2019-20 est allée dans l'escarcelle de Federica Brignone. Il s'agit d'une grande première pour une Italienne, ce que la principale intéressée a d'ailleurs eu du mal à réaliser, ce dimanche dans l'émission « Chalet Club » sur Eurosport : « C'est incroyable, je n'y crois pas encore, franchement. » Malgré une saison qui s'est donc terminée avant le terme prévu, cela n'a pas empêché la Transalpine de progresser indéniablement.

« Je n'ai pas eu de problèmes physiques, ce que j'avais eu les deux dernières années »

En effet, cette saison, Brignone compte 20 Top 10 et a montré une réelle polyvalence sur l'ensemble des disciplines qui composent la Coupe du Monde de ski alpin, tout en doublant également ses points par rapport à l'an passé. Cela n'a pourtant visiblement pas empêché la principale intéressée de vivre cette saison de la façon la plus normale possible : « Cette saison, je l'ai vécue, je dois dire, en toute sérénité. C'est juste pour cela que, je pense, j'ai réussi des résultats aussi bons toute la saison. J'étais concentrée, course par course. Je n'ai jamais pensé au programme, à ce que j'aurais pu faire ou au classement. J'ai essayé de tenir tout cela à l'extérieur. En plus, je me suis très bien entraînée cet été. Je n'ai pas eu de problèmes physiques, ce que j'avais eu les deux dernières années. »

« La jouer sur la piste... Ça aurait été mieux »

Ce week-end, le ski alpin féminin aurait donc normalement encore dû avoir droit à une étape, à Are. A cette occasion, Mikaela Shiffrin, endeuillée par le décès de son père, aurait dû revenir et se battre pour ce fameux gros Globe de cristal. Il n'en a donc finalement rien été, pour le plus grand regret de l'Italienne : « Je préfère gagner le Globe ou gagner des courses. Je suis une compétitrice, j'aurais aimé faire les courses. La jouer sur la piste, recevoir la Coupe du Monde... Ça aurait été mieux. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.