Ski alpin : Clap de fin pour Reichelt

Ski alpin : Clap de fin pour Reichelt©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 17 mars 2021 à 23h32

Le skieur autrichien Hannes Reichelt, âgé de 40 ans, a annoncé ce mercredi qu'il prenait sa retraite. Il a notamment été sacré champion du monde du Super-G en 2015.


Non qualifié pour les finales de Lenzerheide, en Suisse, Hannes Reichelt n'ira pas plus loin. A 40 ans, le skieur autrichien a annoncé ce mercredi qu'il arrêtait sa carrière, débutée en Coupe du Monde il y a vingt ans. « J'ai le sentiment qu'après 20 ans de Coupe du Monde de ski, le moment est venu de dire au revoir. Dans les courses, j'ai de plus en plus de mal à me dépasser et à aller à la limite. Il était clair pour moi que je roulerais à toute vitesse ou pas du tout, je voulais vraiment réessayer cette saison. Je pense que j'ai tout essayé après la rupture du ligament croisé et je ne peux pas m'en vouloir. Heureusement, j'ai eu beaucoup et de très beaux succès. Il y a quelques situations qui me traversent l'esprit et qui étaient tout simplement folles. Par exemple, que j'étais sur le podium tout de suite lors de ma deuxième course de Coupe du Monde à Val Gardena », a déclaré l'Autrichien.

Treize victoires en Coupe du Monde pour Reichelt

La natif d'Altenmarkt a pris le départ de 305 courses de Coupe du Monde et est monté sur 44 podiums, pour 13 victoires en Super-G, en slalom géant et en descente. La dernière remonte à mars 2017, lorsqu'il avait triomphé sur le Super-G d'Aspen. Victime d'une grave blessure au genou en décembre 2019, il n'a jamais réussi à retrouver son niveau, avec un bilan de onze courses cette saison, pour une 16eme place à la descente de Kiztbühel comme meilleur résultat. Vainqueur du petit globe du Super-G en 2008 devant Didier Cuche et Benjamin Raich, il a également brillé aux championnats du monde, avec une médaille d'or en Super-G en 2015 à Beaver Creek et une médaille d'argent en Super-G en 2011 à Garmisch-Partenkirchen. Il n'a en revanche jamais brillé aux Jeux Olympiques, avec seulement une dixième place lors du Super-G en 2006 à Turin. Et concernant la suite ? L'Autrichien, papa d'un garçon de 2 ans, ne manque pas de projets : « J'ai toujours voulu aller à l'université après ma carrière, je suis encore en réflexion. Bien sûr, j'aimerais rester dans le ski sous une forme ou une autre, mais je ne sais pas encore exactement comment. J'ai aussi vraiment hâte de passer du temps avec ma famille. » Il va désormais avoir le temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.