Ski alpin : Adrien Théaux revient dimanche !

Ski alpin : Adrien Théaux revient dimanche !©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 12 décembre 2020 à 21h27

Eloigné des pistes depuis janvier dernier et une chute à l'entraînement, Adrien Théaux effectue son retour dimanche lors de la descente de Val d'Isère.



En janvier dernier, Adrien Théaux se blessait gravement au genou droit à l'entraînement à Orcières-Merlette en plein stage de l'équipe de France de vitesse. A 35 ans, le Français était victime d'une des plus terribles blessures pour un sportif : une rupture du ligament croisé antérieur. Mais pas seulement, car sa chute entraînait aussi une fracture du condyle externe (l'extrémité inférieure du fémur) et du plateau tibial interne. Pas évident de faire face, dès lors, à une première grosse blessure dans une carrière à un âge avancé... Mais il est de retour après de longs mois de rééducation ! Le skieur tricolore effectuera son retour sur les pistes dimanche lors de la descente de Val d'Isère.

Théaux : « C'est rare de courir dans nos disciplines en France »


Adrien Théaux est ravi de revenir, qui plus est sur le sol français. « Nous n'étions pas revenus depuis quatre ans à Val d'Isère en vitesse, c'est rare de courir dans nos disciplines en France, donc nous sommes évidemment très contents. Malheureusement, on ne pourra pas partager avec le public ce plaisir de courir à la maison. Et sur un plan personnel, pour un retour de blessure, je pense que la piste Oreiller-Killy fait partie des pistes sympas pour réattaquer. Si j'avais dû reprendre à Bormio ou Kitzbühel, ça aurait été autre chose... », déclare le Français avec le sourire à L'Equipe.

« Val d'Isère n'était pas un objectif en soi »

« Les conditions de préparation ont été particulières avec la situation sanitaire. Mais on s'habitue, on a la chance que notre sport puisse avoir sa saison, on a aussi pu s'entraîner presque comme on voulait, même si ce n'était pas au Chili ou aux États-Unis. On a eu de super conditions à Cervinia (Italie) », ajoute le dernier vainqueur français en vitesse (descente à Santa Caterina le 29 décembre 2015). « Je suis au départ, mais Val d'Isère n'était pas un objectif en soi. Je dois passer cette étape, continuer et monter crescendo en décembre pour prendre des repères et des kilomètres et arriver en janvier en forme », souligne encore le Français, âgé désormais de 36 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.