Coupe du Monde : Wengen remplacée par une descente entre Suisse et Italie ?

Coupe du Monde : Wengen remplacée par une descente entre Suisse et Italie ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 21 mai 2020 à 21h56

Face à la volonté de la Fédération Suisse de ski de ne plus organiser de manche de Coupe du Monde à Wengen, la station de Zermatt a présenté un projet d'épreuve entre la Suisse et l'Italie.

C'est un monument de la Coupe du Monde de ski alpin qui pourrait disparaître. En raison d'un conflit sur la répartition des sommes touchées au titre des droits de retransmission, affaire qui sera prochainement à l'agenda du Tribunal Arbitral du Sport, la Fédération Suisse de ski ne compte pas inscrire la descente de Wengen au calendrier de la saison 2021-2022. Afin de conserver une descente en Suisse dans la saison, selon le quotidien Neue Zürcher Zeitung, la station de Zermatt a présenté un projet d'épreuves tant masculines que féminines dont une descente qui aurait une particularité unique : débuter en Suisse pour s'achever en territoire italien. Un parcours qui aurait aussi la particularité de dépasser en longueur le Lauberhorn, la mythique piste de Wengen... qui est déjà la plus longue de la Coupe du Monde.

Près de cinq kilomètres de descente ?

Le projet présenté à la Fédération Suisse de ski verrait le départ installé dans le canton du Valais, au-dessus du Petit Cervin, à une altitude de 3899 mètres. Au terme d'un parcours long d'environ cinq kilomètres qui traverserait la frontière italo-suisse en direction du Val d'Aoste, les spécialistes des épreuves de vitesse arriveraient à 2814 mètres d'altitude, à Laghi Cime Bianche. Mais, alors que la descente de Wengen est traditionnellement programmée à la mi-janvier, une semaine avant celle tout aussi mythique de Kitzbühel, les épreuves de Zermatt pourraient prendre place en tout début de saison. Si la traditionnelle ouverture à Sölden n'est pas visée, ces courses pourraient suivre directement la première manche autrichienne en raison de l'altitude où est placé le départ, permettant un enneigement dès le mois d'octobre. Ce projet, qui a reçu l'aval du président de la Fédération Internationale de ski Gian Franco Kasper et des autorités italiennes, pourrait être finalisé en 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.