Alphand : "Pinturault va le faire !"

Alphand : "Pinturault va le faire !"©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 16 mars 2021 à 10h16

Même si l'écart entre le Savoyard et le Suisse Marco Odermatt s'est sérieusement amenuisé, Luc Alphand, dernier skieur français à avoir terminé premier du classement général de la Coupe du Monde, est persuadé que le gros globe de cristal n'échappera pas cette fois à Alexis Pinturault.

 

Alexis Pinturault parviendra-t-il enfin à soulever son premier gros globe de cristal ? Voici le principal enjeu des finales de la semaine à Lenzerheide (Suisse), où la saison de ski alpin refermera le rideau sur un hiver qui pourrait couronner le Savoyard pour la première fois de sa carrière. Il y a quelques semaines encore, il ne faisait pratiquement aucun doute que « Pintu » deviendrait le premier Français depuis Luc Alphand en 1997 à remporter le classement général de la Coupe du Monde. Le dernier week-end en date est toutefois venu rebattre complètement les cartes. Et à l'aube du sprint final de Lenzerheide, tout est relancé, et le skieur de Courchevel, passé au travers depuis la reprise de la Coupe du Monde, ne possède plus que 31 points d'avance sur le Suisse Marco Odermatt, son unique rival à la succession du Norvégien Aleksander Kilde. Pour Alphand, il ne fait pourtant aucun doute que son compatriote le rejoindra au palmarès dès cet hiver. Interrogé par nos confrères du Dauphiné, le Briançonnais ayant lui-même emboîté le pas de Jean-Claude Killy, trente ans après le triomphe de ce dernier, reconnaît que Pinturault n'aura pas partie facile, mais que cela ne l'empêchera pas d'avoir le dernier mot.

Alphand : « Il est le prototype du champion »

« Cette année, il va le faire j'en suis sûr ! (...) Il va le faire mais ça va être chaud parce qu'Odermatt, ce qu'il a fait à Saalbach notamment est juste incroyable et il est tout proche », analyse Alphand, certain que celui qui n'a jamais fait mieux que deuxième (en 2019) mais totalise néanmoins quatre petits globes de cristal (tous acquis en combiné) à son compteur connaîtra cette fois son moment de gloire. Précisément parce qu'il est taillé pour. « On échange un peu par texto après chaque week-end. Il est le prototype du champion, du mec qui se battra jusqu'au bout (...) Il bosse pour ça depuis cinq ou six ans, il s'est structuré et il fait bien les choses. » Au point qu'Alphand n'attend qu'une chose : lui passer officiellement le flambeau, 24 ans après. « Je serais ravi d'aller lui serrer la louche et de faire une passation ! », assure Alphand, peut-être plus pour très longtemps le dernier skieur français à avoir décroché le gros globe. Les cartes sont dans la main de Pinturault.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.