Kontiolahti - Fourcade : " Le roi est mort, vive le roi "

Kontiolahti - Fourcade : " Le roi est mort, vive le roi "©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 14 mars 2020 à 18h34

Auréolé d'une fin presque parfaite, avec une victoire sur la poursuite de Kontiolahti qui a bien failli lui apporter également le gros globe, Martin Fourcade s'en va la tête dans les étoiles. Beau joueur, une dernière fois, le néo-retraité a notamment profité du moment pour féliciter Johannes Boe.



Martin Fourcade a délivré samedi ses derniers mots de biathlète, dans la foulée de sa dernière victoire pour l'ultime de course de sa carrière, sur la poursuite de Kontiolahti : « Comme on dit chez nous, le roi est mort, vive le roi. Bravo à Johannes Boe pour cette Coupe du Monde, qu'il mérite amplement. » Auparavant, le quintuple champion olympique et septuple vainqueur de la Coupe du Monde (tout d'affilée, de 2012 à 2018), faisait un dernier bilan « extrêmement ému ».

« Je vous remercie tous, j'ai vécu un rêve éveillé pendant dix ans, poursuivait-il ainsi. Je ne pouvais pas rêver finir sur une meilleure note, cette dernière bataille avec Emilien Jacquelin, le podium aussi avec Quentin Fillon Maillet et toute l'équipe. J'aurais aimé finir à Oslo, dans le pays de mes meilleurs concurrents, mais c'est un beau signal à Kontiolahti, dix ans jour pour jour après ma dernière victoire. Le petit gamin des Pyrénées, quand il est arrivé dans le monde du sport, n'aurait jamais rêvé d'une telle aventure. Je suis extrêmement fier de ce que j'ai fait, de ma course du jour aussi, je n'ai rien à regretter. » Johannes Boe, quatrième de la poursuite, s'adjuge le gros globe pour seulement deux petits points.

JO 2018 : Martin Fourcade entre dans l'histoire

Vos réactions doivent respecter nos CGU.