Fillon Maillet : "Un privilège"

Fillon Maillet : "Un privilège"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 24 novembre 2020 à 11h12

Le biathlon reprend ses droits vendredi en Finlande, avec Quentin Fillon Maillet en leader de la délégation tricolore. Un Jurassien qui espère apporter "de la joie et du bonheur" aux Français "dans la morosité ambiante". 

 

Alors que la Coupe du monde de biathlon 2020-2021 débute vendredi à Kontiolahti, la délégation tricolore a rejoint ce mardi la Finlande. Non sans ambition, à l'image de Quentin Fillon Maillet, nouveau leader de l'équipe de France depuis le départ à la retraite de Martin Fourcade. Très régulier ces dernières saisons, il a fini à la troisième place du général pour la deuxième année consécutive et sera le principal concurrent de Johannes Boe. Le Jurassien, qui a remporté le test chrono de Bessans pour la fin du stage des Bleus, va démarrer cette nouvelle saison avec "une grosse motivation", même si elle va être "particulière" en raison de la crise sanitaire. "Il faut désormais passer à autre chose, tout en restant vigilant, et se glisser simplement dans la peau d'un athlète qui veut gagner des courses et se battre avec pour devenir le meilleur de sa discipline", explique-t-il dans sa chronique pour Le Dauphiné Libéré

"L'ambiance risque d'être confidentielle"

Dans le contexte actuel, "QFM" n'oublie pas de préciser à quel point il a de la chance de pouvoir concourir. Même s'il n'est pas très fan du parcours finlandais, où un maximum de 4500 spectateurs devraient pouvoir assister aux épreuves. "Kontiolahti n'est pas mon site préféré et l'ambiance risque d'être confidentielle mais qu'importe, poursuit le biathlète de 28 ans. Nous allons entamer une saison de Coupe du monde, ce qui, dans le climat actuel, est un privilège. Nous espérons que nous apporterons de la joie et du bonheur à ceux qui nous regarderons à la télévision. Ce serait, dans la morosité ambiante, notre manière de dire à chaque Français de s'accrocher pour sortir de cette crise." Et il n'y a rien de tel que le succès des biathlètes tricolores pour redonner le moral... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.