Fillon Maillet : "Heureusement qu'il n'y pas de paris sportifs sur le biathlon"

Fillon Maillet : "Heureusement qu'il n'y pas de paris sportifs sur le biathlon"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 19 mars 2021 à 20h21

Si Johannes Boe s'est adjugé le petit globe du sprint vendredi, le suspense reste total avec Johannes Boe pour le gros globe de cristal de la Coupe du monde. La poursuite, également très indécise, va aussi se jouer lors de ce dernier week-end à Östersund, avec Quentin Fillon Maillet et surtout le tenant du titre Emilien Jacquelin en course.



Le suspense pour le gros globe de cristal de la Coupe du monde de biathlon reste entier après le sprint d'Östersund, où les deux prétendants norvégiens au sacre, Sturla Holm Laegreid et le tenant du titre Johannes Boe, se sont respectivement classés vendredi au sixième et au septième rang d'une course remportée par l'Italien Lukas Hofer. Et si Boe s'est ainsi adjugé le petit globe du sprint, il a vu son avance sur son jeune compatriote au classement général légèrement réduire avant les deux dernières épreuves, la poursuite samedi et la mass start dimanche.

"Défendre au mieux le drapeau"

Côté français, Simon Desthieux a pris la quatrième place, juste devant Quentin Fillon Maillet. Et ce dernier, troisième du classement général de la Coupe du monde et quatrième de celui de la poursuite, s'attend à ce que l'épreuve de samedi soit "très intéressante. Ce sera encore une grosse bagarre. Ça reste serré. Même quand tu es à 30 secondes derrière, c'est à peine plus qu'une pénalité, a-t-il ainsi confié, rapporte Le Dauphiné. On va tout faire pour défendre au mieux le drapeau. Je vais me concentrer pour mettre les balles en priorité. Le tir sera important. Mais ce n'est pas parce que ça a bien tiré lors du sprint que ce sera le cas pour la poursuite. Cela fait la beauté du biathlon : les pronostics sont difficiles à faire. Heureusement, qu'il n'y pas de paris sportifs sur le biathlon. Déjà, nous, quand on en fait sur les courses des filles, on se trompe souvent."

Jacquelin au rebond

Une indécision qui vaut donc aussi pour le petit globe la poursuite, qu'Emilien Jacquelin espère bien réussir à conserver. Double champion du monde la discipline, le Grenoblois compte bien rebondir, alors qu'il n'a pris que la 24e place vendredi, avec deux fautes au tir debout. Avant cette ultime épreuve, il pointe au deuxième rang de la poursuite, derrière Johannes Boe et juste devant Sturla Holm Laegreid. Ce dernier week-end promet donc d'être particulièrement animé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.