Championnats du monde (H) : Dix-neuf ans après, la France domine à nouveau le relais

Championnats du monde (H) : Dix-neuf ans après, la France domine à nouveau le relais©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 22 février 2020 à 16h01

Dix-neuf ans après le premier titre acquis en relais, l'équipe de France emmenée par Martin Fourcade est allée chercher la victoire à Antholz-Anterselva avec la manière.

Dix-neuf ans de disette ont pris fin ! En panne dans le relais masculin des Mondiaux depuis le titre du quatuor Marguet-Defrasne-Robert-Poirée à Pokljuka en 2001, l'équipe de France a renoué avec la victoire dans l'effort collectif au terme d'une course marquée du sceau de la maîtrise. Sacré champion du monde sur la poursuite, Emilien Jacquelin a mis les Bleus sur orbite avec une seule pioche qui lui a permis de lancer Martin Fourcade dans les skis de l'Allemand Philipp Horn. Un passage de relais scabreux dans lequel le champion du monde de l'individuel a failli aller à terre, étant tassé contre les balustrades par son coéquipier. Un début de course qui s'est transformé en un duel franco-allemand car, derrière, la Norvège a vu Vetle Sjaastad Christiansen faire un tour de pénalité après un tir debout calamiteux. Tous deux auteurs d'un 10/10 au tir, Philipp Horn et Martin Fourcade ont lancé leurs coéquipiers dans un mouchoir de poche pour la deuxième moitié de course.


Desthieux n'a pas craqué, la Norvège est restée dans le coup

Après deux premiers relais au niveau, l'équipe de France a lancé celui qui pouvait apparaître avant le départ comme son « maillon faible », Simon Desthieux, face à Arnd Peiffer quand Tarjei Boe a démarré à la troisième place avec plus d'une minute de retard sur le duo de tête après un bon relais de Johannes Dale. Plus précautionneux au tir, qui n'a pas été son point fort depuis le début des Mondiaux d'Antholz-Anterselva, le Tricolore a préféré assurer quitte à laisser un peu de champ à son rival allemand. Une stratégie qui a payé puisque Arnd Peiffer piochant autant que lui sur le tir debout avant de hausser le ton sur les skis pour lancer Benedikt Doll avec une avance de douze secondes sur Quentin Fillon Maillet. Malgré deux pioches, Tarjei Boe a maintenu la Norvège dans la course au podium sans que l'écart avec la tête de la course ne bouge à l'issue de ses 7,5km de course. Les Tricolores ont vu fondre leur retard sur l'Allemagne dès le tir couché puisque Benedikt Doll a eu besoin de trois pioches pour atteindre ses cinq cibles quand Quentin Fillon Maillet a été impeccable pour ressortir du pas de tir avec un peu moins de quatre secondes d'avance.


Fillon Maillet a terminé le travail, Doll a cédé face à J.T.Boe

Un écart qui a petit à petit gonflé au fil du deuxième tour de la boucle de 2,5km pour atteindre six secondes au moment de passer une dernière fois face aux cibles. C'est alors que la tension s'est emparée du Français et de l'Allemand... mais c'est bien Benedikt Doll qui a craqué. Contraint de parcourir l'anneau de pénalité à une reprises quand Quentin Fillon Maillet s'en est sorti avec deux pioches, l'Allemand a vu Johannes Thingnes Boe, auteur d'un sans-faute sur ce dernier tir, ressortir juste derrière lui pour un dernier tour sous pression. Alors que les Bleus ont pu célébrer ce titre du relais qui les fuyait depuis tant d'années, le Norvégien a placé une accélération dans le dernier kilomètre pour aller chercher une médaille d'argent qui a longtemps paru inaccessible. La Russie, encore secouée par la perquisition de la police italienne dans son hôtel au petit matin, a pris la quatrième place à près de deux minutes des Bleus. Après avoir brillé en individuel, avec au moins une médaille dans chaque course disputée depuis le début des Mondiaux, c'est le collectif tricolore qui a brillé sur ce relais et qui permet aux Bleus d'aborder la Mass Start ce dimanche avec le plein de confiance.




BIATHLON / CHAMPIONNATS DU MONDE 2020
Relais 4x7,5km (H) - Samedi 22 février 2020
1- France (Jacquelin-Fourcade-Desthieux-Fillon Maillet) en 1h12'35''9 (0 fautes au tir + 4 pioches)
2- Norvège (Christiansen-Dale-T.Boe-J.T.Boe) à 21''5 (1+12)
3- Allemagne (Lesser-Horn-Peiffer-Doll) à 36''2 (1+8)
4- Russie (Garanichev-Eliseev-Porshnev-Loginov) à 1'44''7 (0+9)
5- Slovénie (Dovzan-Fak-Bauer-Trsan) à 1'45''8 (0+8)
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.