Bleus : L'avenir de l'équipe de France n'inquiète pas Martin Fourcade

Bleus : L'avenir de l'équipe de France n'inquiète pas Martin Fourcade©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 27 mars 2020 à 15h00

Désormais retraité à l'issue d'une dernière victoire à Kontiolahti, Martin Fourcade a confié à Eurosport ne pas s'inquiéter pour l'avenir des Bleus.

Une page s'est tournée pour Martin Fourcade. Vainqueur à Kontiolahti de la dernière course de sa carrière, le Catalan a décidé de ranger ses skis et sa carabine après une carrière longue de treize saisons. Dans un entretien accordé à Eurosport, le natif de Céret est revenu sur son état d'esprit au moment de mettre un terme au suspense et de confirmer sa retraite sportive à 31 ans. « Si j'ai pris la décision d'arrêter, il n'y a aucune rancœur. Au contraire, j'ai envie de voir une équipe de France performante, de les voir continuer à briguer les podiums, à aller chercher les victoires, a déclaré Martin Fourcade qui avoue tout de même une petite ombre au tableau. C'est ce que je leur ai dit. En annonçant à mes coéquipiers que je prenais ma retraite, ma seule frustration, c'était de ne pas aller chercher ce titre olympique avec eux en relais à Pékin. »

Fourcade : « Ils n'ont plus besoin de moi »

Une décision d'arrêter après cinq titres olympiques, treize titres mondiaux et 33 Globes de Cristal qu'il justifie également par la montée en puissance d'une jeune génération pour laquelle un guide n'est plus forcément nécessaire. « Si j'arrêtais aussi sereinement, c'est que je sentais qu'ils n'ont plus besoin de moi pour le faire. Je serai leur premier supporter et le premier heureux de voir les Français performants, aux avant-postes, assure le Catalan. Ce qui ne veut pas dire que je n'aurai pas un petit pincement au cœur de ne pas être sur la piste en tant que coéquipier ou en tant qu'adversaire sur les courses individuelles. En tout cas, à aucun moment, il n'y aura de rancœur à les voir performer. » Toutefois, avec Martin Fourcade désormais absent, l'équipe de France va devoir trouver un nouvel équilibre et le sociétaire du club de Font-Romeu espère que les leçons du passé ont été tirées. « C'est une situation qui est compliquée, confie l'homme aux 83 victoires en Coupe du Monde. On l'a vécue après les JO de Vancouver avec un peu de difficulté à arriver à trouver ce modèle de fonctionnement. Il y a eu un peu de casse au passage. »

Fourcade « confiant sur le fait que cette équipe va continuer à rester performante »

Une fin de carrière qui a été faite de haut, comme les dernières médailles mondiales à Antholz-Anterselva dont les titres sur le relais et l'individuel, mais également de bas avec une saison post-olympique manquée et une 12eme place au classement général de la Coupe du Monde. Une mauvaise passe qui, selon lui, a aidé ses coéquipiers à trouver leur place. « L'an dernier quand j'ai été un peu moins bien, c'est ce qui leur a permis de trouver leur place et de s'affirmer. Je pense notamment à Quentin Fillon Maillet, qui avait besoin que je sois un peu moins bien pour éclore et pour trouver la place qu'il méritait, résume Martin Fourcade. Ça a également été le cas pour Simon Desthieux et pour Antonin Guigonnat l'an passé. Aujourd'hui, avec la concurrence, Emilien réussit à se trouver une super place. Je suis confiant sur le fait que cette équipe va continuer à rester performante. » Reste que sans le Catalan, l'équipe de France ne sera plus la même mais ce dernier est confiant quant à la réussite des Bleus. « La différence se fera dans les rapports avec l'encadrement, assure Martin Fourcade. Ça va être un équilibre à reconstruire mais je n'ai aucun doute sur leur intelligence et leur capacité d'adaptation pour arriver à reconstruire tout ça. » Les premières réponses viendront dès l'entame de la saison prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.