Biathlon - Sprint d'Hochfilzen (F) : Simon 3eme et nouveau dossard jaune, Herrmann-Wick l'emporte

Biathlon - Sprint d'Hochfilzen (F) : Simon 3eme et nouveau dossard jaune, Herrmann-Wick l'emporte©panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 08 décembre 2022 à 15h26

Victorieuse de la poursuite, dimanche dernier à Kontiolahti, Julia Simon a confirmé son très bon début de saison jeudi pour le coup d'envoi de la manche d'Hochfilzen en terminant 3eme du sprint, remporté par l'Allemande Denise Herrmann-Wick. Un résultat qui permet à la Française de s'emparer du dossard jaune de leader du classement général de la Coupe du monde avant la poursuite de samedi.


Julia Simon en tête de la Coupe du monde. La semaine dernière à Kontiolahti (Finlande), pour le lancement de la saison, la biathlète du club des Saisies avait terminé le week-end en apothéose en remportant la poursuite, avec à la clé son tout premier 20 sur 20 au tir en carrière. Simon, qui avait également signé une très belle 5eme place sur l'individuel lors de la première course de l'hiver, a confirmé jeudi dès le premier rendez-vous de la 2eme étape de la Coupe du monde qu'elle était en grande forme en s'invitant de nouveau sur le podium (son deuxième de la saison sur les épreuves individuelles), en terminant troisième du sprint remporté par l'Allemande Denise Herrman-Wick (10 sur 10)  - 8eme victoire en Coupe du monde, 5eme sur un sprint - devant la Tchèque Marketa Davidova (9 sur 10). Cette fois, pas de sans-faute pour l'héroïne française du week-end dernier mais une très belle performance sur les skis venus compenser sa seule erreur sur le pas de tir (9 sur 10), au tir debout, et surtout le dossard jaune.

Simon : "Avec grand plaisir et honneur"

Simon, partie avec le dossard 19, connaissait la donne avant de s'élancer pour pouvoir prendre la tête du classement de la Coupe du monde : il fallait qu'elle termine sur le podium et que Lisa Vittozzi, en possession du précieux dossard après Kontiolahti, ne finisse pas dans les dix premières. L'Italienne, trahie par deux fautes au tir (8 sur 10), a dû se contenter de la 18eme place de ce sprint, pour le plus grand bonheur de la Française, qui s'élancera en jaune, samedi lors de la deuxième poursuite de l'hiver. ""Si je dois le porter, ce sera avec grand plaisir et honneur et j'irai me battre pour chaque petite seconde et chaque point", avait déclaré notre représentante avant de savoir que les circonstances allaient lui sourire, sans pour autant qu'elle ait réussi à se mettre au diapason de dimanche dernier. "J'ai fait avec mes armes du moment, je n'étais vraiment pas au mieux. J'avais des sensations plutôt correctes, mais j'avais du mal à en remettre (...) J'ai fait avec ma forme." Et la forme de la nouvelle leader de la Coupe du monde n'est pas loin d'être olympique pour le moment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.