Biathlon : Simon et Braisaz-Bouchet dans le relais français mercredi à Östersund

Biathlon : Simon et Braisaz-Bouchet dans le relais français mercredi à Östersund ©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 28 novembre 2023 à 16h54

Julia Simon et Justine Braisaz-Bouchet, actuellement opposées dans une affaire judiciaire, seront toutes les deux titularisées dans l'équipe de France de relais féminin ce mercredi à Östersund.


Elles ont été séparées lors du premier week-end de Coupe du Monde de biathlon, l'une disputant le relais mixte simple et l'autre disputant le relais mixte. Mais elles seront bel et bien réunies pour le premier relais féminin de la saison, ce mercredi à Östersund. Julia Simon et Justine Braisaz-Bouchet figurent dans l'équipe qui sera au départ, avec Chloé Chevalier et Lou Jeanmonnot. Braisaz-Bouchet partira en troisième position et donnera le dernier relais à Simon, qui partira quatrième. Une situation qui allait forcément se présenter à un moment cette saison, et ce sera donc dès ce mercredi. Rappelons que Justine Braisaz-Bouchet a porté porté plainte contre Julia Simon, qui lui aurait usurpé sa carte bleue en août 2022 pour des achats estimés entre 1000 et 2000 euros sur Internet. La gagnante de la Coupe du Monde, qui a passé quelques heures en garde à vue fin octobre, nie les faits, plaidant l'usurpation d'identité.

Simon est "émoussée mentalement"

Cette affaire peu banale, qui n'a pas encore été jugée, aura-t-elle des conséquences sur l'équipe de France féminine de biathlon ? On le saura très vite. En tout cas, après sa contre-performance sur l'individuelle de dimanche, Julia Simon avait confié que cette affaire la pesait. « Je suis émoussée mentalement, avait-elle reconnu au micro de La Chaîne L'EquipeCe manque de fraîcheur mentale, vous savez très bien à quoi je l'attribue... L'été a été compliqué, il y a de la pression qui s'accumule. C'est vrai que ça paraît bizarre de dire que je suis émoussée mentalement alors que c'est la première compétition en individuel, mais c'est la vérité. C'est comme ça. Il faut l'accepter. Ce sera, je pense, compliqué de tenir tout l'hiver. » Justine Braisaz-Bouchet, de retour de maternité, ne s'est quant à elle pas exprimé sur cette affaire au cours du week-end. Nul doute que les réactions des deux biathlètes seront scrutées mercredi, que le relais bleu brille ou se rate.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.