Biathlon - Relais mixte d'Oberhof : Les réactions françaises suite au podium

Biathlon - Relais mixte d'Oberhof : Les réactions françaises suite au podium©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le dimanche 10 janvier 2021 à 19h00

Emmenée par Anaïs Chevalier-Bouchet, Justine Braisaz-Bouchet, Fabien Claude et Quentin Fillon Maillet, la France a glané une troisième place sur le relais mixte d'Oberhof ce dimanche. Voici les réactions des protagonistes recueillies par la chaîne L'Equipe.

:



Belle journée pour le biathlon français à Oberhof. Emilien Jacquelin et Julia Simon ont décroché la première place sur le relais mixte simple tandis que, plus tôt dans la journée, Anaïs Chevalier-Bouchet, Justine Braisaz-Bouchet, Fabien Claude et Quentin Fillon Maillet sont montés sur la troisième marche du podium du relais mixte derrière la Russie (première) et la Norvège (deuxième). Les quatre biathlètes tricolores ont réagi à leur performance après la course au micro de la chaîne L'Equipe. Anaïs Chevalier-Bouchet, première relayeuse tricolore et auteure d'un 10/10 au tir, apprécie d'avoir partagé ce beau moment avec ses homologues masculins. « Ce sont toujours des courses sympas les relais mixtes. Les seules que l'on peut courir avec les gars. Ce sont ces relais qui nous tiennent à cœur dans l'équipe, staff et techniciens compris. »

Une fierté collective

Même son de cloche pour Quentin Fillon Maillet qui, à l'instar de sa compatriote n'a pas fait une seule erreur au tir. « Dans l'ensemble je suis satisfait et merci à tous mes collègues qui ont fait du bon boulot avant moi », a réagi le dernier relayeur, toutefois déçu d'avoir craqué à la fin alors qu'il était ressorti en tête du dernier pas de tir. « Il me manquait un peu d'essence. J'ai fait l'effort de revenir sur l'Allemand dans le premier tour, peut-être que je le paye dans le dernier. Voilà, c'est comme ça. » Pour Fabien Claude, un sentiment de fierté prédomine en faisant le bilan de la course. « Personnellement, j'avais de bons skis, je n'ai pas eu l'impression que l'on était en dessous ». L'équipe de France a désormais deux  jours off pour les hommes, trois pour les femmes, avant une nouvelle semaine de compétition à Oberhof.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.