Biathlon - Mondiaux : Les Bleus ont "surpris du monde"

Biathlon - Mondiaux : Les Bleus ont "surpris du monde"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 18 février 2021 à 18h43

Titrés sur le relais mixte simple jeudi lors des Mondiaux de Pokljuka, Antonin Guigonnat et Julia Simon, qui avaient été la cible de commentaires désobligeants à l'annonce de la composition du relais, ont pris une éclatante revanche.

 

"La décision n'a pas été longue à prendre. On sait qu'on peut jouer la boîte avec cette composition-là." Stéphane Bouthiaux avait vu juste. Lors de l'annonce de la composition du relais mixte simple aux Mondiaux de Pokljuka, le patron du biathlon français avait justifié sa décision d'aligner Julia Simon et Antonin Guigonnat, et de "ménager (les) têtes d'affiche". Un choix payant, puisque le duo a remporté jeudi la médaille d'or, la deuxième du camp tricolore après celle décrochée par Émilien Jacquelin sur la poursuite, en finissant devant la Norvège et la Suède. "L'équipe était un peu surprise. On a surpris du monde en annonçant la composition. On a eu la confiance du staff et on s'est senti soutenu également par les autres athlètes de l'équipe de France. C'était un bon sentiment avant le départ", a ensuite confié le Haut-Savoyard, rapporte Le Dauphiné. 

"Certaines personnes sont très critiques derrière leurs écrans" 

Une composition qui a pu surprendre, et valu aux intéressés quelques commentaires désobligeants. "Bien sûr, on les a vus... Je les ai pris avec beaucoup de recul, avoue Guigonnat. Certaines personnes sont très critiques derrière leurs écrans mais ils seraient plus gentils si on les croisait aux alentours du stade. Il y a de la frustration et de méchanceté pour certains car les gens n'aiment pas être associés à l'échec de l'équipe de France. Avec la course qu'on a réalisée, les commentaires vont être beaucoup plus positifs... et ce seront surement les mêmes qui vont les écrire !" 28e du sprint puis 22e de la poursuite, Julia Simon, préservée pour la fin de l'individuel après avoir accumulé 7 fautes au tir, a admis qu'elle était revancharde : "Plus on m'enterre, plus j'ai envie de rebondir ! C'est surtout une revanche sur mon début de championnat du monde. Ce n'est pas ce dont j'avais envie. Il y a des incompréhensions au niveau de mon tir et peut-être qu'on tient le bon bout là. Ça c'est bien vu aujourd'hui. Ça s'est très bien passé sur les couchés. Ça soulage de se dire que je n'ai pas perdu mon tir en une semaine. J'espère que ça va me relancer pour la fin de ces championnats. Il y a encore des belles choses à aller chercher." Les Bleus peuvent espérer finir fort la compétition, où il reste encore quatre épreuves à disputer : les relais féminin et masculin, samedi, et les deux épreuves de mass start le lendemain. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.