Biathlon - Mondiaux : La satisfaction des Bleus

Biathlon - Mondiaux : La satisfaction des Bleus©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365, publié le vendredi 12 février 2021 à 18h00

Retrouvez les réactions de Simon Desthieux et Emilien Jacquelin, qui ont respectivement décroché la médaille d'argent et celle de bronze vendredi sur le sprint des Mondiaux de Pokljuka. 


Pour la première épreuve individuelle des championnats du monde de Pokljuka (Slovénie), les Bleus ne se sont pas manqués sur le sprint vendredi. Si le Suédois Suédois Martin Ponsiluoma a décroché l'or, et vécu "le plus beau jour de (sa) vie", Simon Desthieux a pris la deuxième place devant Emilien Jacquelin, alors que Quentin Fillon Maillet, l'autre Tricolore du Top 10, s'est lui classé sixième. Médaillé mondial pour la première fois de sa carrière en individuel, Desthieux, auteur d'un sans-faute au tir, était forcément "très ému. C'est beaucoup de joie en fait d'arriver à ce que ça marche aujourd'hui. Ça fait tellement longtemps que je cours après ça que ça me fait bizarre. Je ne sais même pas quoi dire. Je suis tellement heureux d'être arrivé à faire ce que je n'ai jamais réussi à faire, a-t-il réagi sur La chaîne L'Equipe. On s'investit tellement dans ce sport que forcément, il y a de la frustration. Et quand ça réussit comme aujourd'hui, c'est juste génial. Quand je me suis réveillé ce matin, je me suis dit que c'était une magnifique journée. Je me sentais zen et apaisé. Quelque part, il y avait un côté de moi qui savais que ça allait bien se passer aujourd'hui. Et tout s'est déroulé nickel que ce soit au tir ou sur les skis, comme dans le meilleur des mondes." 

Jacquelin : "Une course de très haut niveau"

Auteur d'une faute, Jacquelin, sixième du sprint l'an dernier à Antholz-Anterselva avant de décrocher l'or sur la poursuite et le relais (avec Fourcade, Desthieux et Fillon Maillet), est lui aussi revenu sur cette course "de très haut niveau. Je tire à 9 sur 10 mais je fais le troisième temps de ski. Quand vous regardez les dix premiers du classement aujourd'hui, ce sont quasiment les dix premiers du classement général. Il fallait faire une course pleine pour aller chercher le titre. Je n'ai pas fini aussi bien que je le souhaitais. J'ai été un peu gêné par deux ou trois athlètes vers le dernier intermédiaire. Ce sont des secondes précieuses qui peuvent coûter très cher lorsque l'on vise une médaille mondiale." Le Grenoblois espère bien confirmer dimanche, et conserver son titre sur la poursuite. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.