Biathlon : Johannes Boe a toujours le Globe dans le viseur

Biathlon : Johannes Boe a toujours le Globe dans le viseur©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le jeudi 26 novembre 2020 à 10h43

Malgré une intersaison perturbée, Johannes Boe se présente comme le grand favori de la saison de biathlon. Le Norvégien sera le principal adversaire des Français. Il peut compter sur une émulation nationale et l'absence de Martin Fourcade pour mettre tout le monde d'accord.



Jamais deux sans trois pour Johannes Boe ? A partir de ce week-end à Kontiolahti (Finlande), le Norvégien va tenter de remporter le globe de cristal du classement général pour la troisième saison consécutive. Avec la retraite de Martin Fourcade, il s'avance comme le principal favori de la saison 2020-2021 de biathlon. L'an passé, le Scandinave s'était imposé malgré ses forfaits lors des épreuves allemandes de la saison de Coupe du Monde. Il ne s'était pas présente à Oberhof et Ruhpolding en raison de la naissance de son premier enfant. Près d'un an plus tard, c'est cette paternité qui le fait arriver sur la première course de la saison en manque de repères. "Être père a toujours été absolument génial. Mais en termes de récupération, cela a été un peu plus difficile que ce à quoi je m'attendais" avait-il avoué après une reprise difficile lors d'une course organisée en Norvège. Sa faillite au tir (5/10) pouvait aussi être expliquée par un changement technique réalisé durant l'été. Celui qui a remporté dix courses l'an passé a raccourci la crosse de sa carabine de plusieurs centimètres. Un choix radical pour gagner en efficacité sur le tir debout qui nécessite une période d'adaptation.

La Norvège et l'Allemagne pour rivaliser avec les Bleus ?

Ces éléments ne devraient pas l'empêcher d'être le principal adversaire de l'équipe de France. Avec son frère Tarjei, ils sont une réelle menace pour les ambitions françaises lors de la saison à venir. Mais il n'y a pas que le contingent norvégien, qui est aussi représenté par Johannes Dale et Vetle Sjåstad Christiansen qu'il faudra surveiller. Le Russe Aleksandr Loginov pourrait être très dangereux sur les sprints. Il est le champion du monde en titre de la discipline. Benedikt Doll, qui est le seul biathlète ni-norvégien, ni français, a avoir remporté une épreuve de Coupe du Monde l'an passé sera aussi à surveiller. L'Allemand peut profiter du soutien de ses compatriotes Arnd Peiffer ou Johannes Kühn pour s'illustrer notamment lors des épreuves prévues à Oberhof. Il faudra aussi garder un œil sur Sebastian Samuelsson. Le Suédois de 23 ans, médaillé d'argent sur la poursuite aux Jeux olympiques de 2018, pourrait finir par s'installer en haut de l'affiche. Il sera le fer de lance de la nouvelle génération. Celle qui espère mettre un terme à l'hégémonie de Johannes Boe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.