Biathlon : Jacquelin se sent " vraiment honteux " par moments

Biathlon : Jacquelin se sent " vraiment honteux " par moments©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le samedi 16 avril 2022 à 12h55

Invité d'une émission sur RMC ce samedi, le biathlète français Emilien Jacquelin s'est notamment exprimé sur sa gestion des défaites, un des axes qu'il va devoir améliorer à l'avenir.



Après une saison 2021 des plus prometteuses, Emilien Jacquelin a eu plus de mal à confirmer cette année et a alterné le bon et le moins bon. En grande forme lors des premiers mois, le Grenoble a ensuite connu une seconde partie de saison 2022 moins flamboyante. Alors qu'il avait porté le dossard jaune de la Coupe du monde pendant quelques semaines suite à sa victoire sur la Mass start au Grand Bornand, le Français a ensuite dû se contenter de "seulement" de deux médailles d'argent lors des relais et relais mixte des Jeux Olympiques 2022. « Il y a une mauvaise gestion de la défaite. Depuis que je suis devenu champion du monde, j'ai l'impression que je dois beaucoup de choses à beaucoup de monde et premièrement à moi-même », a notamment reconnu Jacquelin, à propos de certaines réactions de sa part suite à de récents échecs. A Pékin, il avait notamment terminé en larmes après une course ratée de sa part.

« J'ai l'impression d'être honteux »

« Typiquement l'exemple d'Oberhof, où je ne vais pas bien sur les skis alors que j'ai le maillot jaune, j'ai l'impression d'être honteux, de sentir que je ne suis pas à mon niveau. Quand je fais une contre-performance, je me sens vraiment honteux, je suis déçu pour tous les gens qui me suivent et qui espèrent énormément de choses de ma part et je me sabote. Derrière, ça me fait descendre très, très bas. Je suis quelqu'un qui travaille énormément, on est un sport qui met énormément de rigueur au quotidien du 1er mai au 21 mars, a par la suite expliqué Jacquelin ce samedi, sur les ondes de RMC. Quand je réussis, c'est un peu la normalité, je me dis que je travaille pour ça. Et si je fais de mauvaises courses, je me dis que ce n'est pas normal. » A désormais lui de travailler cet aspect pour ainsi tenter de viser plus haut.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.