Biathlon - Desthieux : "Je ne pouvais pas espérer mieux"

Biathlon - Desthieux : "Je ne pouvais pas espérer mieux"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 21 mars 2021 à 18h50

La saison s'est terminée de la plus belle des manières dimanche pour les Bleus, avec une victoire de Simon Desthieux sur la mass start d'Östersund qui a également vu la nouvelle consécration du Norvégien Johannes Boe.



Si la plus grande victoire de la journée est bien sûr pour Johannes Boe, vainqueur du gros globe de cristal pour la troisième année consécutive après sa troisième place (il avait un point de retard sur Sturla Laegreid au départ de la course, mais son jeune compatriote a fini huitième), l'ultime mass start de la saison à Östersund a aussi permis de boucler l'aventure 2020-2021 sur une victoire française, celle de Simon Desthieux qui est allé glaner le deuxième succès de sa carrière - après le sprint à Nove Mesto, il y a deux semaines.

Boe : "Un combat extraordinaire"

"C'était un beau combat, un peu difficile mais j'ai su trouver les clés pour m'en sortir, savoure le Français. J'ai trouvé les ressources dans le dernier tour pour aller chercher le Russe, je suis très content de finir sur une note comme ça. Je ne pouvais pas espérer mieux. J'ai entendu que ça loupait sur le dernier tir, on savait qu'il y aurait des opportunités et qu'il fallait rester focalisé sur mon tir. J'ai fait le boulot jusqu'au bout, je me suis bien battu et ce n'était vraiment pas facile. J'ai senti que Johannes Boe n'allait pas se battre, je suis allé la chercher et j'ai pu savourer sur la dernière ligne droite. Que du bonheur !"


Desthieux résume aussi l'ambiance générale de fin de saison : "Tout le monde a le sourire et est content de terminer. Il y a beaucoup d'attentes et d'excitation, de déceptions, de bonheurs et de plaisirs... Il y a tout. Un peu de sacrifices aussi, mais tout le monde a le sourire car on est contents d'une partie de ce qu'on fait, on retient le bon. Il y en a toujours." Surtout pour lui ! Comme pour Johannes Boe, donc, qui savoure "la plus belle des récompenses" : "C'était un combat extraordinaire avec Laegreid, qui arrivait de nulle part. C'était loin d'être facile." C'est le premier doublé norvégien de l'histoire au classement général de la Coupe du Monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.