Biathlon - Coupe du Monde - J.Boe : " Aucune chance de gagner ! "

Biathlon - Coupe du Monde - J.Boe : " Aucune chance de gagner ! "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 18 décembre 2019 à 13h13

A la veille du début du week-end au Grand-Bornand, l'épouvantail Johannes Boe a confirmé qu'il manquerait les trois rendez-vous de janvier.

Pas de course en janvier et un deuxième gros Globe de cristal consécutif qu'il peut se préparer à oublier. A la sortie de l'entraînement de mercredi, veille du coup d'envoi du week-end au Grand-Bornand (troisième étape de la Coupe du Monde), Johannes Boe a confirmé ce qu'il avait laissé entendre dès la reprise. A savoir qu'il ferait l'impasse sur les trois prochains rendez-vous prévus par le calendrier après le Grand-Bornand et ne rechausserait les skis qu'en février à Antholz-Anterselva à l'occasion des Championnats du Monde, programmés du 13 au 23 février. « Je pense que je vais manquer les trois étapes de Coupe du monde de janvier, détaille-t-il. C'est probablement ma dernière course avant les championnats du monde », a fait savoir le frère de Tarjei Boe devant les journalistes. Sa compagne attend en effet le premier enfant du couple, et le Norvégien a décidé de mettre sa carrière et la saison entre parenthèses pour vivre l'heureux événement à ses côtés. Un gros risque à prendre pour celui qui survole actuellement le classement général comme il l'avait déjà fait la saison dernière, sachant qu'en décidant d'assister la future maman (d'un petit garçon) l'épouvantail du circuit depuis la fin de l'ère Martin Fourcade doit s'attendre à abandonner son gros Globe de cristal. Pour l'intéressé, qui ne s'en est pas caché mercredi devant la presse, à la veille du sprint inaugural du rendez-vous bornandin, il est tout simplement impossible qu'il remporte le classement général pour la deuxième année de suite en manquant les trois manches de janvier (Oberholf, Ruhpolding et Pokljuka).

Une chance pour Loginov et les Français

« Ce n'est pas possible de gagner la Coupe du Monde. Il n'y a aucune chance. Avec six courses en janvier, ce n'est pas possible », a bien insisté Boe, sans prouver pour autant par a plus b pourquoi il se montre autant catégorique. Mais les chiffres lui donnent raison. S'il manque bien les trois étapes de janvier, le tenant du titre laissera passer 360 points, avec six courses individuelles au programme et 60 points distribués lors de chacune de ces courses. Sans parler du vide qu'il laissera au sein de l'équipe norvégienne lors des relais, il semble en effet injouable qu'il puisse conserver la première place à l'issue de la saison, d'autant qu'il ne possède à l'heure actuelle que 34 points d'avance sur son dauphin le Russe Alexander Loginov (211 contre 177). Mathématiquement, rien n'est fait toutefois, dans la mesure où le Norvégien peut encore espérer rafler un nouveau gros Globe. A condition de TOUT gagner lors des Mondiaux et après (il restera trois dates). Surtout s'il décide de renoncer à uniquement deux des épreuves de janvier, et non trois. Ce qui n'est pas impossible à en croire son entraîneur au tir Siegfried Mazet. « C'est sûr qu'il ne sera pas à Oberhof et Ruhpolding, mais il y a une chance qu'il soit peut-être à Pokljuka la dernière semaine », assure ce dernier, tandis que son protégé, lui, semble avoir déjà la tête à la saison prochaine. La bonne nouvelle, c'est que le suspense est complètement relancé pour le titre. Et avec quatre Français dans le Top 10 (Simon Desthieux, le mieux placé, est troisième, Martin Fourcade, cinquième), on peut même se reprendre à rêver.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.