Biathlon - Braisaz-Bouchet : «J'ai pris beaucoup de plaisir»

Biathlon - Braisaz-Bouchet : «J'ai pris beaucoup de plaisir» ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le vendredi 08 décembre 2023 à 16h27

Troisième ce vendredi du sprint d'Hochfilzen pour sa quatrième course depuis son retour de congés maternité, Justine Braisaz-Bouchet ne boudait pas sa joie d'être déjà de retour au premier plan après un an d'absence. Une nouvelle fois restée sur sa faim (7eme), Julia Simon cherchait néanmoins à positiver.


Les supporters de Justine Braisaz-Bouchet (27 ans) se demandaient combien de temps mettrait leur biathlète préférée à rivaliser de nouveau avec les meilleures alors qu'elle a donné naissance en février dernier à une petite Côme. La réponse n'a pas tardé, au même titre que la championne des Saisies a retrouvé son niveau à une vitesse plutôt impressionnante. Vendredi, la championne olympique de Pékin sur la mass start ne disputait que sa quatrième course depuis qu'elle a retrouvé le circuit et la voici déjà sur le podium. Une sacrée performance qui emplissait de joie au micro de La Chaîne L'Equipe l'intéressée, 3eme du sprint d'Hochfilzen, surtout après son week-end de reprise manqué, la semaine dernière à Östersund. "J'avais de grosses ambitions sur ce premier sprint à Östersund, mais prise par les émotions, je n'avais pas réalisé un bon travail sur le tapis (...) C'est une course aboutie et où j'ai pris beaucoup de plaisir (...) Ça me tenait vraiment à cœur de me détacher du résultat et de faire mon travail correctement." Lou Jeanmonnot, auteur d'un doublé vertigineux en Suède, a dû apprécier ("Justine est stratosphérique sur les skis). L'héroïne du week-end dernier n'a pas réitéré sa performance.

Simon : "Tout n'est pas à jeter"

La Doubienne, 15eme, n'a pas tout perdu pour autant, puisque son résultat sur ce sprint qui l'a vu commettre deux erreurs au tir, sur le debout, lui permet de s'emparer du dossard jaune de leader du classement général à l'aube de la poursuite qu'elle abordera également avec le dossard rouge. Jeanmonnot jure pourtant qu'elle n'y a pas pensé. "J'avais envie de faire une belle course mais j'ai eu vraiment beaucoup de tension sur les skis et derrière la carabine et je n'ai pas trop su bien la gérer" Et Julia Simon dans tout ça ? Dépitée après le sprint d'Östersund, la tenante du titre du gros globe de cristal n'a pas vraiment retrouvée le moral après sa 7eme place de vendredi. Néanmoins, la native d'Albertville n'affiche plus le même état d'esprit et c'est avec beaucoup d'espoir pour la suite qu'elle a tenu à analyser sa performance sur ce 2eme sprint de la saison. "Je ne vais pas être complètement négative, car ce n'est pas non plus une mauvaise course, tout n'est pas à jeter. Aujourd'hui, il y a beaucoup plus fort que moi et il faut l'accepter et essayer de me concentrer sur les choses que je peux vraiment gérer."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.