Biathlon : Boe s'essaie au français

Biathlon : Boe s'essaie au français©Media365

Thomas Siniecki : publié le jeudi 03 décembre 2020 à 17h39

Johannes Boe a tous les talents. Non content de dominer le biathlon depuis un peu plus de deux ans, le Norvégien devient polyglotte. De lui-même, il a en effet réagi en français jeudi. En souvenir de Martin Fourcade ?



Peut-être est-ce un challenge avec Siegfried Mazet, son coach français de tir : Johannes Boe essaie de parler dans notre langue ! C'est encore un peu rudimentaire, et en voilà le résumé après son sprint de jeudi à Kontiolahti : "Mon frère était le meilleur, très vite en course. C'est une bonne journée pour notre équipe. Je fais un podium, je suis concentré sur la suite du week-end et la poursuite." Le double tenant du titre du gros globe de cristal a été aidé pour ce dernier mot, qu'il ne connaissait pas encore et s'est fait traduire. Mais nul doute qu'il le retiendra, au vu de ses progrès déjà conséquents ! "Merci beaucoup", a-t-il conclu après avoir été félicité pour cette performance au micro. Avec une erreur au tir, le Norvégien a fini à 29"4 de son frère Tarjei, vainqueur du jour.

Arnd Peiffer s'est intercalé (+13"9) et le premier Français est Fabien Claude, onzième à 54 secondes. Logiquement plus à l'aise dans sa langue maternelle, Quentin Fillon Maillet, seulement 30eme avec trois erreurs (+1'26"1), était nettement moins enjoué que son concurrent au général Johannes Boe : "J'ai été déstabilisé sur le tir debout, j'ai voulu tirer dans le même timing que Tarjei Boe. Ce sont des erreurs bêtes, alors que mon tir était plutôt bon depuis le début de la saison. Mon ski était plutôt mieux, mais je suis encore un peu déçu. Je vais essayer de remonter sur la poursuite, ça revient petit à petit et j'espère que ce sera encore mieux." Huitième avec 92 points, Fillon Maillet est déjà relégué à 70 unités de Johannes Boe, leader.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.