Violences sexuelles : Quatre démissions au sein de la direction de la FFSG

Violences sexuelles : Quatre démissions au sein de la direction de la FFSG©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 05 février 2020 à 08h17

Alors que la Fédération Française des Sports de Glace est mêlée à des affaires de violences sexuelles qui ont poussé le Ministre des Sports à demander la démission de Didier Gailhaguet, quatre membres du Bureau Exécutif de la FFSG ont démissionné, selon le quotidien L'Equipe.

Le pouvoir de Didier Gailhaguet commence-t-il à s'effriter ? Le tout-puissant président de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG) a réuni le Bureau Exécutif de l'institution ce mardi à la suite de la demande de démission de ce dernier émise par le Ministre des Sports Roxana Maracineanu, mais également face à la menace d'un retrait de la délégation ministérielle et du financement d'Etat qui va avec. Une réunion qui a duré plus de trois heures et qui, s'il s'est montré combatif face aux micros, a nettement affaibli Didier Gailhaguet. En effet, selon une information du quotidien L'Equipe, quatre des seize membres du Bureau Exécutif de la FFSG ont présenté leur démission face aux scandales à répétition qui touchent la Fédération et son président, dont la légitimité est toujours plus contestée.

Préaubert : « Nécessaire que Didier Gailhaguet démissionne »

A l'occasion de cette longue réunion, Didier Gailhaguet a confirmé qu'il n'était pas question de démissionner de son poste de président de la FFSG. En conséquence, le trésorier de la Fédération Jean-Bernard Hamel, le président de la Commission Sportive Nationale de patinage artistique Alban Préaubert, l'ancien président de la Ligue de Bourgogne Christophe Lambert mais également un quatrième membre dont l'identité n'a pas filtré ont abandonné leurs fonctions au sein du Bureau Exécutif de la FFSG. « Evidemment, je soutiens les victimes dans ces histoires, que ce soit Sarah Abitbol que je connais bien ou les autres. Je suis très touché, a confié au quotidien L'Equipe Alban Préaubert, ancien médaillé aux championnats de France. Didier Gailhaguet peut se défendre librement, mais vu la situation, je faisais partie de ceux qui pensaient qu'il était nécessaire qu'il démissionne. »

Gailhaguet prêt à contre-attaquer

A l'issue de cette réunion du Bureau Exécutif de la FFSG, Didier Gailhaguet n'a pas fui les micros et a laissé entendre qu'une contre-attaque était en préparation, sans nier la réalité de la situation, qualifiée d'« insupportable » par une personne ayant participé à cette réunion et citée par le quotidien L'Equipe. « Demain (mercredi), j'apporterai des documents, des faits, des pièces concrètes et vous jugerez sur pièce, a confié le président de la FFSG. Je suis conscient de la gravité de la situation. Je trouve quand même un peu bizarre que seul le président de la Fédération soit aujourd'hui au banc des accusés. Je suis un homme clean. Je ne mérite pas le traitement qui m'est apporté, et je saurai le démontrer. » Une conférence de presse, prévue ce mercredi en début d'après-midi, qui est attendue dans ces moments d'incertitude pour la FFSG.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.