Sports de glace : Quatre candidats pour succéder à Gailhaguet

Sports de glace : Quatre candidats pour succéder à Gailhaguet©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 21 février 2020 à 21h39

Marie-Reine Le Gougne, Damien Boyer-Gibaud et Hubert Godefroy ont annoncé qu'ils briguaient la présidence de la FFSG.

Marie-Reine Le Gougne retente sa chance ! Déjà candidate à la présidence de la Fédération française des sports de glace en 2004, 2006, 2010 et 2014, l'ancienne juge de patinage artistique, âgée de 58 ans, a annoncé qu'elle se présentait afin de succéder à Didier Gailhaguet, qui a démissionné le 8 février dernier après la révélation de scandales sexuels au sein du patinage français. Marie-Reine Le Gougne, ancienne double médaillée de bronze aux championnats de France dans les années 1970, avait notamment fait parler d'elle lors des Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, quand elle s'est retrouvée au cœur d'un scandale d'arbitrage. Elle avait en effet été suspendue trois ans par la Fédération internationale de patinage artistique pour avoir, sous la pression de son président de Fédération Didier Gailhaguet, favorisé le couple russe Elena Berezhnaya / Anton Sikharulidze face aux Canadiens Jamie Salé / David Pelletier, afin que les Russes votent en retour en faveur des danseurs français Marina Anissina / Gwendal Peizerat, médaillés d'or quelques jours plus tard. Elle a pourtant affirmé par la suite qu'elle estimait vraiment que les Russes étaient meilleurs que les Canadiens (qui ont d'ailleurs reçu une médaille d'or "en compensation" par la suite). « C'est acté. J'ai envoyé ma candidature. Je veux sortir la FFSG de son marasme et lui redonner ses lettres de noblesse. Ma priorité, c'est que je sois réhabilitée. Je suis une victime du système Gailhaguet. Il faut révolutionner la Fédération en changeant le mode de gouvernance du tout au tout » a expliqué Marie-Reine Le Gougne.

Boyer-Gibaud et Godefroy également candidats



Quelques heures plus tard, Damien Boyer-Gibaud et Hubert Godefroy se sont eux aussi portés candidat à la présidence de la FFSG. Le premier, âgé de 35 ans, est chef d'entreprise dans l'immobilier et président bénévole du club de danse sur glace d'Angers. « Motivé par des sollicitations régulières, profondément inquiet pour l'avenir de notre Fédération, j'ai souhaité consulter certains homologues présidents de clubs et de ligues avant de me prononcer. Après mûre réflexion, je suis prêt maintenant à porter ce projet et à présenter dès aujourd'hui ma candidature à la présidence de la Fédération », a indiqué Boyer-Gibaud auprès de l'AFP. Le second, beaucoup plus vieux (73 ans) connaît bien le milieu lui aussi pour avoir présidé le conseil fédéral de la FFSG pendant six ans (2008 à 2014) et a également été vice-président de la Fédération, pendant deux ans (2006 à 2008). Marie-Reine Le Gougne, Damien Boyer-Gibaud et Hubert Godefroy, candidats à leur tour, rejoignent donc l'ancienne patineuse Nathalie Péchalat en tant que candidats pour le scrutin du 14 mars. Les candidats ont jusqu'au 28 février pour se faire connaitre, sachant que dans un communiqué publié mercredi, quatorze sportifs dont Philippe Candeloro, Gwendal Peizerat ou Sarah Abitbol, ont exprimé leurs réserves sur la candidature de Nathalie Péchalat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.