Ski de vitesse : 255 km/h, l'objectif record du monde pour Montès

Ski de vitesse : 255 km/h, l'objectif record du monde pour Montès©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 24 janvier 2023 à 16h05

En 2017, Bastien Montès avait été flashé à exactement 251,397 km/h. C'est la référence du Français en ski de vitesse, ce qui le laisse à plus de 3 km/h du record du monde. Celui qu'il va justement tenter d'améliorer dans deux mois.



Bastien Montès fait partie de ces athlètes qui ont dédié leur vie à la répétition d'un geste, à la quête d'un détail pour un record du monde. Chez le Français, c'est de ski de vitesse qu'il s'agit : le Pyrénéen va viser les 255 km/h lors des Speed Masters du mois de mars à Vars, dans les Alpes (inclus au programme des Mondiaux), ce qui lui permettrait de battre les 254,958 km/h atteints en 2016 par l'Italien Ivan Origone, lors du même événement qui avait accouché de quatre nouveaux records du monde en une journée ! "Je m'y suis pleinement consacré en 2018, ça m'a demandé beaucoup de sacrifices mais la météo en a décidé autrement. J'étais énormément frustré." Ce souvenir, qu'il confie à L'Equipe, ne cesse de l'habiter depuis, alors que la Coupe du Monde reprend ce week-end dans la même station de Vars.

Il pourra continuer d'y peaufiner sa préparation en vue du but ultime, évoquant "de longues heures, voire semaines de recherche, pour des choses qui peuvent paraître infimes" : "Je fais des tests en soufflerie pour les équipements, et ensuite on le reporte sur les skis pour voir ce que ça donne à échelle réelle." Il dit s'être également "rendu compte que l'approche mentale est toute aussi importante que les exercices physiques" : "La gestion de la prise de risque est importante lors de la descente. En quelques secondes, on atteint les 200 km/h donc il faut que l'on soit en capacité de gérer notre run." Deux pistes lui ont spécialement été créées à Gavarnie-Gèdre, chez lui dans les Hautes-Pyrénées, afin qu'il puisse s'entraîner sur place, "un gain de temps considérable sur le plan physique". Il n'y a pas de petit profit dans ce genre de discipline hautement scientifique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.