Patinage artistique - Violences sexuelles : Didier Gailhaguet démissionne !

Patinage artistique - Violences sexuelles : Didier Gailhaguet démissionne !©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 08 février 2020 à 12h36

Le président de la Fédération française des sports de glace Didier Gailhaguet a annoncé ce samedi qu'il démissionnait de son poste, à l'issue d'un conseil fédéral.



« Si je suis celui qui doit démissionner parce que c'est le seul moyen de débloquer la situation, bien sûr que je le ferai », avait déclaré Didier Gailhaguet jeudi sur France 5. Deux jours plus tard, le président quasi-inamovible de la Fédération française des Sports de glace (depuis 1998, avec une pause de 2004 à 2007) a annoncé qu'il démissionnait de son poste, après le conseil fédéral qui s'est réuni dans la matinée. « Dans le souci de pur apaisement, j'ai pris avec philosophie, avec dignité mais sans amertume aucune devant son injustice, la tête haute, la sage décision de démissionner de mon poste », a déclaré devant les journalistes le dirigeant de 66 ans. Sans oublier d'adresser un petit tacle à la ministre des Sports Roxana Maracineanu, qui lui avait demandé de démissionner après l'avoir rencontré lundi dernier : « Devant la dictature ministérielle et la menace un peu honteuse d'un retrait de l'agrément, pas un seul instant il ne m'est venu à l'idée de pouvoir être un frein à ma fédération que j'ai reconstruite patiemment depuis près de quinze ans. Il est temps devant l'onde de choc de passer à une autre séquence, celle de l'apaisement », a déclaré Didier Gailhaguet, qui avait déjà jugé la ministre « moralisatrice » lors de sa conférence de presse de mercredi dernier.


Abitbol : "La démission de Didier Gailhaguet était nécessaire"

Cette démission intervient un peu moins de dix jours après la sortie du livre de l'ancienne patineuse Sarah Abitbol, qui accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de l'avoir violée lorsqu'elle avait 15 ans. Une énorme polémique s'en est suivi, et le président de la Fédération s'est vite retrouvé sous le feu des projecteurs pour avoir couvert les agissements de son ami de longue date. Didier Gailhaguet avait reconnu avoir commis "des erreurs et non des fautes", et avait rejeté la responsabilité sur la ministre de l'époque, Marie-George Buffet, qui n'aurait pas tout fait pour relever Gilles Beyer de ses fonctions. Mais devant le conseil fédéral, le président a changé de discours et a préféré démissionner. Sarah Abitbol s'est exprimé auprès de L'Obs au sujet de cette démission : « La démission de Didier Gailhaguet était nécessaire, mais ce n'est qu'une première étape. Il reste à nettoyer toute la Fédération où il a tous ses amis. Ceux qui se sont tus, et ont soutenu son système, sont toujours là-bas ». Suite à la démission du président de la Fédération, c'est la présidente du conseil fédéral, Maryvonne del Torchio, qui va assurer l'intérim avant la prochaine élection , qui se déroulera d'ici le mois de juin. Une nouvelle ère va s'ouvrir à la FFSG !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.