Patinage artistique : Papadakis et Cizeron renoncent aux championnats d'Europe

Patinage artistique : Papadakis et Cizeron renoncent aux championnats d'Europe©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 06 janvier 2022 à 15h31

Par crainte d'attraper le coronavirus à quelques jours des Jeux Olympiques de Pékin, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont décidé de renoncer aux championnats d'Europe de patinage artistique la semaine prochaine en Estonie.


C'est l'objectif ultime de leur carrière et ils vont tout mettre en œuvre pour que rien ne vienne gâcher leur préparation. La semaine prochaine, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron devaient disputer les championnats d'Europe de patinage artistique à Tallinn en Estonie. Mais par crainte d'attraper le coronavirus, les danseurs sur glace français ont préféré renoncer à la compétition, comme l'a révélé la Fédération française des sports de glace dans un communiqué : « Compte tenu des conditions sanitaires et de l'évolution du covid dans le monde et plus particulièrement en Europe, le couple, qui s'entraîne à Montréal, a jugé irraisonnable de voyager et de prendre le risque de contracter la Covid-19. Être testé positifs à ce stade remettrait en cause leur préparation voire même leur participation aux Jeux. Dans la lignée de cette décision, la Fédération Française des Sports de Glace a également décidé d'isoler Gabriella Papadakis, qui vivait en collocation. Tout est donc mis en oeuvre pour protéger au maximum le couple en vue de leur objectif ultime. A partir du 18 janvier, toute la délégation française, pour être en conformité avec les recommandations du CIO et les règles établies par les autorités chinoises, devra suivre une procédure spécifique et sera soumise à des obligations sanitaires strictes afin de pouvoir se rendre en Chine. »

Pas de cinquième titre européen pour Papadakis/Cizeron

Gabriella Papadakis (26 ans) et Guillaume Cizeron (27 ans) ne décrocheront donc pas un sixième titre européen, eux qui avaient été sacrés entre 2015 et 2019. Médaillés d'argent aux JO de Pyeongchang en 2018, ils ne visent rien d'autre que l'or en 2022. Moins présents au niveau international ces deux dernières années en raison de la pandémie de coronavirus (annulation de compétitions, restrictions de voyages...), ils comptent bien faire leur grand retour au plus haut niveau à Pékin, d'autant que leurs rivaux canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont pris leur retraite. Mais attention aux Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, sacrés champions du monde 2021 en leur absence. Avec ce forfait pour Tallinn, c'est la plus grande chance de médaille française qui s'envole. La sélection tricolore sera composée de Kevin Aymoz chez les hommes, Léa Serna chez les femmes, des couples Coline Kerven/Noël-Antoine Pierre et Camille Kovalev/Pavel Kovalev et des danseurs Loïcia Demougeot/Théo Le Mercier et Evgeniia Lopareva/Geoffrey Brissaud.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.