Patinage artistique : Le duo Papadakis-Cizeron victime d'homophobie

Patinage artistique : Le duo Papadakis-Cizeron victime d'homophobie©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mercredi 20 octobre 2021 à 18h07

Victorieux le 10 octobre du Finlandia Trophy, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont livré une belle prestation. Présent sur place, un juge russe a tenu des propos camouflant à peine son homophobie suite au sacre du duo français.



Près de deux ans après leur dernière sortie sur le circuit international, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont renoué avec la compétition le samedi 9 et le dimanche 10 octobre au Finlandia Trophy à Espoo. Une compétition remportée par le duo français qui a survolé les débats en danse rythmique lors de la première journée ainsi que sur le programme libre dominical. Un retour aux affaires de belle facture pour les deux patineurs sur glace qui viseront la médaille d'or aux Jeux Olympiques d'hiver de Pékin en janvier prochain.


D'après L'Equipe, Alexander Vedenin aurait tenu des propos frisant l'homophobie à l'issue du concours. "Les Français Papadakis et Cizeron sont très bons ! Pendant leur absence, ils ont continué à patiner, ont amélioré leur vitesse et gagné en condition physique. Ils ont magnifiquement patiné. Et seront difficiles à battre. Il faudra jouer sur une idée de la danse, de nouveaux éléments, ainsi que des sentiments !" aurait dans un premier temps déclaré le juge international russe. En revanche, la suite de sa sortie médiatique est moins élogieuse à l'endroit des deux patineurs tricolores.

"Le partenaire n'a pas une orientation traditionnelle"

"Les Français patinent avec classe, mais sont froids. Le partenaire n'a pas une orientation traditionnelle et il ne peut pas le cacher" a ensuite prononcé Alexander Vedenin, reprochant clairement son homosexualité à Guillaume Cizeron dont l'orientation sexuelle serait un frein pour élever davantage son niveau. Des propos inacceptables selon la Fédération Française des sports de glace. Toujours d'après L'Equipe, la FFSG aurait envoyé un courrier à la fédération internationale (l'ISU).

Serait-ce une tentative de déstabilisation ? C'est tout à fait probable. En l'absence de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron aux derniers Championnats du monde au mois de mars dernier, les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov avaient décroché leur première étoile. Ceux-ci représenteront les principaux rivaux du duo Papadakis-Cizeron à Pékin en janvier prochain pour le titre olympique, la seule ligne manquante au palmarès gigantesque des quadruples champions du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.