Patinage artistique : Evacuée sur civière après trois chutes !

Patinage artistique : Evacuée sur civière après trois chutes !©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 25 mars 2022 à 16h54

L'Américaine Ashley Cain-Gribble, qui participait au programme libre de l'épreuve en couples des Mondiaux, a chuté à trois reprises sur la glace montpelliéraine avant d'être évacuée sur civière.



Une grosse frayeur. Vendredi soir à Montpellier, lors du programme libre de l'épreuve en couples des Mondiaux de patinage artistique, l'Américaine Ashley Cain-Gribble et son partenaire Timothy LeDuc, qui occupaient la deuxième place à l'issue du programme court et pouvaient viser une médaille, n'ont pas pu aller au bout de leur programme. Et ce car la patineuse de 26 ans a chuté à trois reprises. Elle est restée sur la glace héraultaise après sa troisième chute, et avait les yeux dans la vide quand son partenaire l'a relevée. Les secours sont ensuite arrivés, et elle a été évacuée sur une civière avant d'être conduite à l'hôpital pour des examens complémentaires.

Le tout sous les yeux de sa compatriote Alexa Knierim, qui a ensuite remporté la médaille d'or avec Brandon Frazier. "Ça m'a effrayé, parce que ça vous rappelle à quel point le patinage peut être dangereux, a-t-elle déclaré après son sacre. Même quand vous êtes bien préparé, ce sont choses des qui peuvent arriver. Mais à ce moment-là, je savais que je ne pouvais rien faire pour les aider. J'ai juste gardé mon énergie et je me suis dit qu'il fallait rester concentré et laisser l'équipe médicale faire son boulot. Je sais qu'Ashley est une dure à cuir et qu'elle va vite rebondir." Ashley Cain-Gribble avait déjà été victime d'une lourde chute lors du Golden Spin de Zagreb en 2018, quand LeDuc l'avait malencontreusement lâchée lors d'une figure et qu'elle était tombée la tête la première sur la glace. En quête d'une première médaille mondiale à Montpellier, le duo s'était classé à la huitième place des derniers Jeux de Pékin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.