FFSG : Nathalie Péchalat succède à Didier Gailhaguet

FFSG : Nathalie Péchalat succède à Didier Gailhaguet©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 14 mars 2020 à 15h17

L'ancienne patineuse artistique Nathalie Péchalat (36 ans), seule candidate, a été élue présidente de la Fédération française des sports de glace. Elle succède à Didier Gailhaguet, qui avait démissionné le 8 février dernier.

La Fédération française des sports de glace a un treizième président ! Et il s'agit même d'une présidente, en l'occurrence Nathalie Péchalat, seule candidate à la succession de Didier Gailhaguet. Alors qu'ils étaient cinq candidats au départ, l'ancienne juge Marie-Reine Le Gougne a renoncé à se présenter pour raison de santé, puis ce sont trois candidats qui ont annoncé leur retrait vendredi soir : le président du club de danse sur glace d'Angers Damien Boyer-Gibaud, l'entraîneur de short-track Gilles Jouanny et l'ex-bobeur Michel-Ange Marie-Calixte. La raison : ils voulaient reporter l'élection, qui se déroulait ce samedi aux Salons de l'Aveyron, près de l'AccorHotels Arena, avec 160 présidents invités, en raison de l'épidémie de coronavirus. Nathalie Péchalat a maintenu sa candidature, la ministre des Sports Roxana Maracineanu ayant maintenu l'élection. Selon L'Equipe, l'ancienne danseuse sur glace a reçu 504 voix, contre aucune à Jouanny, que les votants pouvaient techniquement choisir malgré l'annonce de son retrait conjoint avec Boyer-Gibaud et Marie-Calixte, et 154 votes blancs.

Une candidature qui ne faisait pas l'unanimité

Âgée de 36 ans, la native de Rouen, mariée à l'acteur oscarisé Jean Dujardin, a notamment été double médaillée de bronze mondiale, double championne d'Europe et quintuple championne de France de danse sur glace aux côtés de Fabian Bourzat. Lorsqu'elle avait annoncé sa candidature, Nathalie Péchalat s'était vu reprocher sa démarche solitaire par certains autres sportifs, comme Gwendal Peizerat, Sarah Abitbol, Philippe Candeloro : « Nous souhaitons faire entendre notre voix, dans un souci de clarté et de transparence pour la campagne à la présidence de la FFSG. Nous prenons acte de la candidature de notre camarade athlète Nathalie Péchalat. Celle-ci n'a pas souhaité s'associer à notre groupe de réflexion, et nous le regrettons. Elle a préféré se présenter de façon individuelle. Nous sommes convaincus que les sports de glace ne peuvent souffrir un combat d'ego. Notre combat est celui des idées pas celui du pouvoir », avaient-ils notamment écrit dans un communiqué. Rappelons que cette élection présidentielle à la FFSG s'est déroulée suite à la démission de Didier Gailhaguet le 8 février dernier. Président depuis 1998 (sauf entre 2004 et 2007), il n'avait pas eu d'autres choix que de renoncer à son poste suite à la révélation de scandales sexuels dans le monde artistique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.