Combiné nordique : Baud offre un premier podium à la France depuis 2017

Combiné nordique : Baud offre un premier podium à la France depuis 2017

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 28 novembre 2022 à 09h37

A 22 ans, Mattéo Baud a offert dimanche à la France un premier podium en combiné nordique depuis François Braud en 2017.

Enfin un podium pour l'équipe de France de combiné nordique ! Habitués aux heures de gloire avec Jason Lamy-Chappuis, champion olympique, quintuple champion du monde et quadruple vainqueur de la Coupe du Monde, les Bleus sont en souffrance depuis la retraite de celui qui est désormais pilote chez Air France, et ils n'étaient plus monté sur un podium depuis François Braud, 3eme à Schonach en mars 2017. Mais ce dimanche, son presque homonyme Mattéo Baud a enfin brisé la malédiction tricolore en terminant deuxième à Ruka en Finlande. Le Franc-Comtois de 20 ans, fils de Frédéric, qui avait disputé les Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, a profité d'un format un peu différent d'habitude pour l'emporter. Une fois n'est pas coutume, ce combiné de Ruka commençait par une mass-start de 10km en ski de fond, avant de se conclure par l'épreuve de saut. Le Français a pris la 18eme place en ski de fond, mais à seulement neuf secondes et six dixièmes de Jarl Magnus Riiber, avant de s'envoler à 145 mètres sur le tremplin. Il termine au final derrière le Norvégien quadruple vainqueur de la Coupe du Monde qu'il considère comme son idole, et devant le Japonais Ryota Yamamoto.

L'émotion de Baud

« Mon papa m'a fait la surprise de venir. C'était un moment magique. Il y avait beaucoup d'émotions. Il m'a dit : "je suis fier de toi, j'ai toujours cru en toi et dans ce que tu pouvais faire", expliquait ému, Mattéo Baud au Dauphiné. Finir deuxième, c'est incroyable, juste dingue. C'est difficile à réaliser. Ça m'est tombé dessus un peu comme ça. Avec ma forme sur le tremplin et ce format ski de fond en mass start puis saut, je savais que je pouvais jouer quelque chose de très beau mais pas aussi haut dans le classement. » A lui de confirmer ce week-end à Lillehammer, dans un format classique cette fois (saut puis ski de fond). On saura alors peut-être si Jason Lamy-Chappuis a trouvé son successeur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.