Trophée NHK (Danse libre) : Deux records du monde battus par Papadakis et Cizeron

Trophée NHK (Danse libre) : Deux records du monde battus par Papadakis et Cizeron©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 23 novembre 2019 à 10h19

Vainqueur sans contestation de la danse libre du Trophée NHK, les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont allés chercher deux nouveaux records du monde.

Mais où s'arrêteront Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ? Après avoir offert au public de Sapporo une démonstration à l'occasion de la danse rythmique du Trophée NHK, la paire française a réédité cette performance à l'occasion de la danse libre. Les quadruples champions du monde ont repoussé encore un peu plus loin le record du monde de la discipline, mais également celui du total des deux épreuves au programme de la dernière étape du Grand Prix ISU avant la finale qui aura lieu à Turin du 5 au 8 décembre prochain. Au terme d'un programme interprété sur une musique d'Olafur Arnalds, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont marqué pas moins de 136,58 points, pour un total de 226,61 points. Une performance qui efface des tablettes le duo russe Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov et qui leur permet de remporter l'épreuve avec près de douze points d'avance sur d'autres Russes, Alexandra Stepanova et Ivan Bukin (124,74) qui, au total, s'inclinent pour dix-huit points (226,61 contre 208,81).


Cizeron : « Heureux des scores que nous avons réalisés ici »

A l'issue de la compétition, Guillaume Cizeron s'est satisfait que le travail effectué à l'entraînement a pu payer aussi bien en compétition et laisse entendre que le meilleur reste à venir. « Nous sommes vraiment heureux des scores que nous avons réalisés ici. Depuis Grenoble (les Internationaux de France, ndlr), il y a eu beaucoup d'améliorations sur nos deux programmes, a confié le patineur français au site officiel de l'ISU. Nous avons beaucoup travaillé sur le plan technique concernant la danse rythmique mais également sur la danse libre. Je pense que nous commençons vraiment à prendre possession de tous les personnages de nos programmes. Sur la glace, nous avons eu de bonnes sensations et je pense que nous avons pu nous connecter avec le public, c'était donc de bonnes sensations. » Ce qu'il leur faudra confirmer à Turin pour terminer cette saison du Grand Prix ISU sur les chapeaux de roue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.