Sports de Glace : Recours contre la ministre des Sports déposé par Didier Gailhaguet

Sports de Glace : Recours contre la ministre des Sports déposé par Didier Gailhaguet©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 26 mai 2020 à 15h30

Considérant avoir été poussé à la démission par Roxana Maracineanu, Didier Gailhaguet a déposé un recours administratif à l'encontre de la ministre des Sports.

Didier Gailhaguet n'est pas près de sortir de la lumière. L'ancien président de la Fédération Française des Sports de Glace, poussé à la démission en février dernier après 25 ans de présidence sur les 28 dernières années, ne veut pas en rester là dans sa bataille avec Roxana Maracineanu. Alors qu'il a récemment refusé de quitter son poste au Conseil d'Administration du Comité National Olympique et Sportif Français, Didier Gailhaguet a déposé un recours administratif visant directement la ministre des Sports. Selon l'AFP, l'ancien champion de France de patinage artistique y dénonce l'attitude de cette dernière entre la parution du livre de Sarah Abitbol, où elle dénonce les agressions sexuels et viols commis par Gilles Beyer. Didier Gailhaguet considère avoir été considéré comme un « bouc émissaire » dans toute cette affaire.

Gailhaguet offensif contre Maracineanu

Ce recours permet également à l'ancien président de la FFSG de marteler qu'il a bien demandé une enquête sur Gilles Beyer dès 1999 mais également de mettre en cause le ministère des Sports. En effet, Didier Gailhaguet soutient que, entre 2000 et 2019, ce dernier était autorisé à organiser des stages avec des mineurs. Dans des propos recueillis par l'AFP, les avocats de Didier Gailhaguet avancent le « comportement fautif de la ministre des Sports qui, pour obtenir la tête de Didier Gailhaguet, s'est saisie d'un climat médiatique abrasif sur les violences sexuelles, le désignant comme bouc émissaire pour échapper à ses propres turpitudes et ce alors qu'aucune enquête n'avait été effectuée ». Pour Mes William Bourdon et Vincent Brengarth, la démission de Didier Gailhaguet est « inscrite dans une logique de fait du prince, comportement qui doit être étranger à tout responsable dans une démocratie ». Ce recours voit Didier Gailhaguet demander plus de 300 000 euros d'indemnisation au titre du préjudice moral et des indemnités dues pour la fin de son mandat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.