Sports de glace : Péchalat désormais seule candidate à la présidence de la Fédération, les autres candidats se retirent

Sports de glace : Péchalat désormais seule candidate à la présidence de la Fédération, les autres candidats se retirent©Media365

Marie Mahé, publié le samedi 14 mars 2020 à 11h20

Via un communiqué, Michel-Ange Marie-Calixte, Gilles Jouanny et Damien Boyer-Gibaud, tous trois candidats à la présidence de la FFSG, ont décidé de se retirer, en raison du coronavirus. Désormais, Nathalie Péchalat est seule en lice pour le poste.

L'élection va-t-elle finalement avoir bien lieu ? Il ne resterait désormais plus qu'une candidate pour la présidence de la Fédération française des sports de glace (FFSG), pour succéder à Didier Gailhaguet, qui a récemment démissionné après des scandales sexuels dans le patinage artistique. L'ancienne patineuse artistique Nathalie Péchalat serait désormais seule en lice pour le poste. A quelques heures de la tenue de cette fameuse élection, trois des quatre candidats, à savoir Michel-Ange Marie-Calixte, Gilles Jouanny et Damien Boyer-Gibaud, ont pris la décision de se retirer, en raison de la progression du coronavirus. Pour eux, cette assemblée générale ne peut tout simplement pas se tenir, en raison de la situation actuelle.


« La Fédération défraye une fois de plus la chronique »

Via un communiqué, ils ont motivé ce choix : « Alors que tous les efforts des Français et des acteurs du monde du sport sont concentrés à cet instant à lutter contre l'épidémie, la Fédération défraye une fois de plus la chronique en s'occupant, elle, prioritairement de ses petites affaires au détriment de la santé de ses élus, des enfants et de ses athlètes. » Pour eux, les restrictions du Gouvernement, à savoir l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes, ne sont pas respectées : « Cette démarche exclut, contrairement aux dispositions statutaires, toute présence des licenciés et personnes habilitées à y assister. Que reste-t-il de la démarche associative et démocratique de cette élection ? Aux yeux de la France, sous les feux des projecteurs et à l'heure où les licenciés demandent de la transparence, voilà encore une décision qui entache un peu plus la crédibilité de notre organisation. »

« Nous refusons catégoriquement de nous associer à un nouveau scandale »

Dans ce communiqué, Nathalie Péchalat, première à se lancer pour cette élection, est bien loin d'être épargnée : « Nous refusons catégoriquement de nous associer à un nouveau scandale qui frappe notre Fédération : celui de la manipulation de l'élection en vue d'installer une candidate préalablement désignée. » Péchalat n'a pas cosigné ce communiqué « puisqu'elle n'a pas été consultée », selon ses proches. Sauf surprise de dernière minute, elle sera donc la nouvelle présidente de la FFSG.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.