Ski de bosses : Laffont sortie dès les quarts de finale en parallèles !

Ski de bosses : Laffont sortie dès les quarts de finale en parallèles !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 09 mars 2021 à 10h33

Double tenante du titre, Perrine Laffont s'est fait sortir dès les quarts de finale en parallèles. La reine du ski de bosses était en quête d'un doublé après son premier titre en simple, la veille.



La gueule de bois pour Perrine Laffont. Au lendemain de son premier sacre en simple sur des Championnats du Monde, la championne olympique de Pyeongchang rêvait de réaliser le doublé en décrochant également la médaille d'or en parallèles, discipline dont elle était la double tenante du titre. Malheureusement pour la jeune Ariégeoise de 22 ans et reine de la planète ski de bosses, elle a abandonné son trophée dès les quarts de finale, ce lundi à Almaty (Kazakhstan) et a échoué dans sa quête de doublé. Au même titre qu'elle n'a pas réussi la passe de trois en parallèles, objectif qu'elle s'était pourtant clairement fixée. Opposée lors de ce quart de finale fatale à la jeune Française à la pépite russe de 17 ans Viktoriia Lazarenko, impressionnante depuis le début de la saison, Laffont, qui avait obtenu lundi le seul titre qui manquait à son impressionnant palmarès (en dépit de son jeune âge, elle a désormais remporté tous les titres majeurs de son sport au moins une fois), a payé au prix fort une grosse erreur sur le dernier saut. Un domaine dans lequel elle avait été parfaite sur l'individuel.

Le dernier saut fatal à Laffont



Alors qu'elle avait fait la différence sur le premier saut et les skis face à la future médaillée d'argent, la protégée de Ludovic Didier s'est complètement désunie sur la bosse précédant ce dernier saut, et laissé filer du même coup dans le ciel kazakh ses ambitions de doublé. D'autant plus regrettable pour la double vainqueur sortante de la spécialité qu'elle disposait d'une voix royale après l'élimination prématurée là aussi (en 8emes de finale) de deux de ses principales rivales. Un premier échec en parallèles depuis 2017 qui n'enlève rien à la suprématie de la triple lauréate du gros globe de cristal, même si, mardi, elle a eu droit à boire de la soupe à la grimace. Elle devrait d'ailleurs très vite remettre les pendules à l'heure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.