Ski alpin : Worley révèle ses secrets

Ski alpin : Worley révèle ses secrets©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 06 décembre 2022 à 20h33

Dans le cadre d'une interview vérité sur le site du Dauphiné, Tessa Worley (33 ans) se laisse aller à quelques révélations, à propos de sa préparation mais pas uniquement. La double championne du monde française dévoile notamment ce à quoi elle pense lorsqu'elle est lancée sur les skis.



Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Tessa Worley (33 ans). Entre deux courses (elle avait terminé 17eme du Super-G de Lake Louise dimanche dernier), "Tess" se livre. Interrogé longuement par nos confrères du Dauphiné dans le cadre d'une interview confession, la skieuse d'Annemasse, spécialiste des épreuves techniques, a accepté de révéler pas mal de petits secrets la concernant. Worley, double championne du monde en individuel sur le géant (à Schladming en 2013 et Saint-Moritz en 2017), dit tout, notamment, sur sa préparation, précisant néanmoins que "(son) rituel a beaucoup évolué au fil des années" et "n'a pas du tout été le même" entre les deux Mondiaux qui l'ont consacrée. La Bornandine avoue qu'elle a l'habitude, par exemple, de faire beaucoup d'exercices de respiration. "Ca commence dès la veille de la course, le soir, pour essayer de bien dormir." Sans pour autant que cela fonctionne réellement, à entendre l'intéressée.

"En course, je ne pense pas, je me force à penser"

"Ce n'est pas un rituel mais à la veille de la course, je ne dors pas bien." Les exercices en question ont néanmoins le mérite d'être efficace d'une autre façon. "Ça permet d'essayer d'être le plus sereine possible." La suite de la recette de Worley intervient juste avant le départ. "J'ai mes exercices d'échauffement, des petits gri-gris qui sont là aussi pour me rassurer, me fixer des repères de temps, des choses comme ça (...) Vingt minutes avant le départ, je fais des exercices avec des élastiques, avec mon technicien. C'est aussi notre petit moment d'échange avant le départ. Et après, beaucoup de visualisation, l'écoute aussi." Tout un tas de "petites choses" dont la championne "(sait)  qu'elle a besoin." "Et ça se fait assez naturellement", précise celle qui compte également deux titres mondiaux par équipes. La skieuse française de 33 ans révèle également au cours de cet entretien à quoi elle pense sur les skis, une fois lancée. Ou plus exactement à quoi elle "se force à penser" lorsqu'elle est en course.

"On peut même entendre le speaker"

"Je me répète des éléments techniques, des intentions techniques très claires aussi. Ça peut être deux, trois mots, justement pour pouvoir me les répéter dans le tracé quand j'ai un quart de seconde et que j'ai le temps de le faire." "Tess" avoue également qu'il lui arrive de... se parler. "Oui, je me parle." Mais pas n'importe comment. "Si je sens que je baisse un peu physiquement, je m'encourage. Si je sens qu'il y a un endroit un peu technique, je me répète tout ce que je me suis dit à la reconnaissance." La double médaillée d'or des Mondiaux ne cache pas que, parfois, ses pensées s'évadent également. "Il m'arrive de sortir de ma bulle et de penser au public. On peut aussi entendre le speaker." Avec à chaque fois la même conclusion néanmoins. "Tout de suite on essaye de se remettre dans la concentration." Vous ne regarderez plus jamais les runs de Tessa Worley de la même façon désormais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.