Ski alpin : Trois Français dans le tableau final du géant parallèle d'Alta Badia

Ski alpin : Trois Français dans le tableau final du géant parallèle d'Alta Badia©Media365

Aurélien CANOT, publié le lundi 23 décembre 2019 à 17h31

Alexis Pinturault, Thibaut Favrot et Mathieu Faivre se sont qualifiés lundi après-midi pour le tableau final du géant parallèle d'Alta Badia, qui se déroulera en soirée (18h15).

Trois sur sept pour les Bleus. Des sept Français en lice dans les qualifications du géant parallèle d'Alta Badia, premier du genre cette saison, ce lundi après-midi dans les Dolomites, trois se sont hissés dans le tableau final, dont le chef de file des slalomeurs tricolores Alexis Pinturault, septième temps. Le skieur de Courchevel sera accompagné de Thibaut Favrot (19eme temps) et de Mathieu Faivre (20eme). Cyprien Sarrazin, lui, n'a pas passé le cut en revanche. Le surprenant dauphin d'Henri Kristoffersen sur le géant de dimanche et vainqueur de ce parallèle en 2017 a dû se contenter du 42eme temps de ces éliminatoires, à 1"40 du Norvégien Kjetil Aaamodt Kilde, qui s'est montré le plus rapide, quand les 32 meilleurs chronos décrochaient un billet pour le tableau final.

L'année dernière, Favrot avait perdu en finale



Victor Muffat-Jeandet et Clément Noël, finalement engagé, se sont arrêtés plus rapidement encore. Les deux hommes sont sortis dès la première manche. Au même titre que Rémy Falgoux, lui aussi éliminé, ils assisteront de loin à cette phase finale prévue à 18h15 en nocturne et qui verra les 32 qualifiés se défier via des duels sur un géant tracé en parallèle, avec au menu des 16emes, des 8emes, des quarts, des demi-finales et la finale. A noter que l'année dernière, Pinturault et Favrot, déjà présents dans le tableau final, avaient tous deux terminés sur le podium, le premier terminant troisième juste derrière son compatriote, deuxième. Favrot avait subi la loi en finale pour treize centièmes du maître Marcel Hirscher, aujourd'hui retraité. Sans Hirscher, le Strasbourgeois pourrait avoir le champ libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.