Ski alpin - Mondiaux d'Äre : Shiffrin sacrée devant Goggia, Worley seizième

Ski alpin - Mondiaux d'Äre : Shiffrin sacrée devant Goggia, Worley seizième©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 05 février 2019 à 14h02

Grande favorite de ces Championnats du Monde d'Äre, qui ont débuté mardi en Suède, Mikaela Shiffrin a remporté le premier titre mondial de sa carrière sur le Super-G, en devançant l'Italienne Sofia Goggia pour deux centièmes. La Suissesse Corine Suter complète le podium, à cinq centièmes de l'Américaine. Passée à côté, Tessa Worley doit se contenter de la 16eme place, juste devant une autre Française Romane Miradoli.

Venue à Äre pour collectionner les médailles, Mikaela Shiffrin (23 ans) a débuté sa moisson, ce mardi dès l'épreuve d'ouverture de ces Championnats du Monde suédois, en remportant son premier sacre mondial sur le Super-G. La quatrième victoire en autant de départs cette saison sur la spécialité pour l'Américaine, qui a poursuivi son sans-faute avec cette première médaille d'or en carrière dans des Mondiaux pour celle qui détenait déjà trois titres, mais tous obtenus en slalom, sa discipline de prédilection. Mais la native de Vail (Colorado), qui avait presque du mal à y croire après avoir franchi la ligne, n'est pas la meilleure skieuse du moment pour rien. Elle se devait donc d'offrir à son pays ce deuxième titre de champion du monde que les Etats-Unis attendaient depuis dix ans et le sacre de leur précédente chef de file Lindsay Vonn. Beaucoup moins chanceuse, cette dernière, pour ce qui constituait peut-être sa dernière sortie, s'est fait une énorme frayeur en terminant sa course dans les filets de protection après avoir enfourché une porte sur un saut alors qu'elle avait attaqué très fort le tracé. Plus de peur que de mal heureusement pour la championne olympique sur ce Super-G aux allures de sprint, avec un départ abaissé. Alors qu'elle n'était pas sûre de participer à ces Mondiaux, Sofia Goggia, a d'ailleurs été tout près de profiter de ce parcours amputé de quelques virages sur le haut pour damer le pion à tout le monde, Shiffrin compris.

Worley et les Bleues à la rue

Finalement, l'immense favorite, partie avec le dossard 15 (Goggia avait le 3), alors que la piste était encore ensoleillée (elle ne l'a plus été ensuite), a eu le dernier mot sur l'Italienne absente sur blessure pendant deux mois. Et ce en dépit d'une grosse faute sur le bas qui lui a fait perdre de la vitesse. Shiffrin s'est malgré tout imposée, le tout pour deux centièmes seulement. Avec, à l'arrivée, un classement extrêmement serré. La Suissesse Corine Suter, qui complète le podium, n'accuse en effet que sept centièmes de retard sur l'héroïne du jour, quand l'Allemande Viktoria Rebensburg, quatrième à sept centièmes uniquement là aussi, n'a pas été très loin de l'exploit alors qu'elle avait pris le départ dans l'ombre avec le dossard 19. Pour les Françaises, en revanche, l'écart à l'arrivée est considérable. Tessa Worley, qui avait établi le temps de référence avec le dossard 2 (le dossard 1 Jasmine Flury avait chuté) et de larges sparadraps sur les joues pour combattre le froid glacial (-25 degrés), termine première Tricolore, mais très loin des meilleures (16eme, à 1"59). « Je me suis dit à l'arrivée mince j'aurais pu faire mieux sauter les skis et engager les lignes, il m'a manqué quelques petits repères, le Super-G c'est vraiment une discipline où il faut être juste dès le début et aller vraiment à fond », analysait après-coup et sans trop d'amertume la Bornandine sur Eurosport, consciente d'avoir beaucoup de progrès à faire sur la spécialité. Pas dans le coup non plus, Romane Miradoli termine un cran derrière sa compatriote, tandis que Tiffany Gauthier se classe plus bas encore (23eme). La quatrième médaille française en Super-G lors des Championnats du Monde attendra encore.


Pour revivre ce Super-G dans le conditions du direct, cliquez ici

SKI ALPIN - CHAMPIONNATS DU MONDE
Super-G femmes - Mardi 5 février 2019
1- Mikaela Shiffrin (USA), en 1'04"89
2- Sofia Goggia (ITA), à 0"02
3- Corinne Suter (SUI), à 0"05
4- Viktoria Rebensburg (ALL), à 0"07
5- Nadia Fanchini (ITA), à 0"14
6- Ragnhild Mowinckel (NOR), à 0"16
7- Francesca Marsaglia (ITA), à 0"24
8- Ilka Stuhec (SLO), à 0"26
9- Lara Gut-Behrami (SUI), à 0"48
10- Federica Brignone (ITA), à 0"54
...
16- Tessa Worley (FRA), à 1"59
17- Romane Miradoli (FRA), à 1"64
22- Tiffany Gauthier (FRA), à 2"45

Vos réactions doivent respecter nos CGU.