Ski alpin - Mondiaux d'Äre : La consécration pour Pinturault en combiné

Ski alpin - Mondiaux d'Äre : La consécration pour Pinturault en combiné©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 11 février 2019 à 16h52

Déjà vainqueur d'une médaille d'argent olympique et de deux petits globes du combiné alpin, Alexis Pinturault a remporté son premier titre de champion du monde de la discipline, ce lundi à Are, devant Stefan Hadalin et Marco Schwarz.

C'est une page d'histoire qu'a écrit Alexis Pinturault ce lundi à Are. Le skieur français est devenu champion du monde d'une discipline qui pourrait bien disparaître lors de la prochaine édition : le combiné alpin. Grand spécialiste de cette épreuve, avec déjà deux petits globes de cristal glanés en 2016 et 2017, et une médaille d'argent olympique décrochée il y a un an (derrière Marcel Hirscher, absent ce lundi), Pinturault a obtenu la consécration, au terme d'une course menée de main de maître. Vingt-quatrième de la descente, mais à seulement 1"52 de Dominik Paris, le roi de la discipline, le Français de 27 ans a signé une manche de slalom (dessinée par l'entraîneur français) quasi-parfaite, avec juste une petite erreur en bas de parcours, pour s'installer sur le trône en bois de leader de la course.

Muffat-Jeandet et Schwarz n'ont rien pu faire

Il a alors dû attendre le passage des 23 autres concurrents, à commencer par son compatriote médaillé de bronze olympique Victor Muffat-Jeandet, qui a plutôt déçu (6eme au final), et par l'Autrichien Marco Schwarz, qui faisait figure de favori mais qui termine troisième à 46 centièmes de Pinturault. Plus le temps passait, plus la neige tombait, plus la piste se dégradait et plus les spécialistes du slalom se faisaient rare. Et après une longue attente, Alexis Pinturault a fini par être sacré champion du monde pour la première fois de sa carrière !

Pinturault succède à son président

Le Slovène Stefan Hadalin et l'Autrichien Marco Schwarz, tous deux âgés de 23 ans, complètent le podium et décrochent leur première médaille mondiale, alors que le tenant du titre Luca Aerni termine huitième. C'est en revanche une troisième médaille aux championnats du monde pour Alexis Pinturault, avec le bronze en géant à Beaver Creek en 2015 et l'or dans l'épreuve par équipes à St-Moritz il y a deux ans. Il devient le premier Français champion du monde du combiné depuis Michel Vion (aujourd'hui président de la Fédération française de ski) en 1982 et rapporte sa 23eme médaille d'or mondiale au ski masculin français ! Et ce n'est peut-être pas fini car le géant et le slalom vont se dérouler cette semaine... D'ici là, le sort du combiné alpin sera peut-être scellé. Une réunion se déroulera en effet mercredi en haut lieu pour savoir s'il faut le remplacer par une épreuve de ski parallèle lors des prochains Mondiaux et des prochains JO.



SKI ALPIN - CHAMPIONNATS DU MONDE
Combiné messieurs - Lundi 11 février 2019
Classement final
1- Alexis Pinturault (FRA) en 1'47"71
2- Stefan Hadalin (SLO) à 0"24
3- Marco Schwarz (AUT) à 0"46
4- Ricardo Tonetti (ITA) à 0"67
5- Linus Strasser (ALL) à 0"80
6- Victor Muffat-Jeandet (FRA) 0"81
7- Mauro Caveziel (SUI) à 0"86
8- Luca Aerni (SUI) à 1"02
9- Dominik Paris (ITA) à 1"51
10- Felix Monsen (SUE) à 1"63
25- Maxence Muzaton (FRA) à 2"43
32- Thomas Mermillot-Blondin (FRA) 3"53
...

Si vous avez manqué la première manche :

Le coup ne sera pas facile, mais il reste jouable. Après la descente du combiné messieurs, ce lundi midi à Äre, sur un parcours raccourci en raison des conditions et avec un départ donné une heure plus tard que prévu pour les mêmes raisons, Victor Muffat-Jeandet et Alexis Pinturault peuvent toujours espérer monter sur la plus haute marche du podium, 37 ans après le sacre de Michel Vion, aujourd'hui président de la Fédération française de ski, à Schladming (Autriche). Mais cela sera tout sauf simple pour les deux Français, respectivement 23eme à 1"49 et 24eme seulement à 1"52 de Dominik Paris à mi-parcours, lui-même devançant l'étonnant Américain Ryan Cochran-Siegle et le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde de trois et 38 centièmes (son compatriote Christof Innerhofer et l'Autrichien Vincent Kriechmayr terminent quatrièmes dans le même temps, à 0"44). Mais la bonne et encourageante nouvelle pour nos deux représentants, c'est que Marco Schwarz, autre grand favori de ce combiné avec « Pintu » et « VMJ », est lui aussi distancé après la descente, puisque l'Autrichien accuse 1"25 de retard sur Paris après la descente. D'ailleurs, pour l'Italien déjà sacré sur le Super-G lors de ces Mondiaux et qui a encore confirmé sa grande forme lundi midi en creusant des écarts, les performances moyennes des trois hommes sur la première manche ne changent rien à la donne, ni à la grande probabilité que l'un des trois finisse champion du Monde en fin d'après-midi. « J'ai super bien skié, les conditions étaient très compliquées sur le haut, mais j'ai très bien skié sur le bas. Mais je sais que Schwarz et Pinturault sont les grands favoris, j'en suis bien conscient et il me faudra beaucoup de chance (pour gagner). »

Muffat-Jeandet s'est encore fait peur !

Paris le descendeur reste malgré tout dans le coup pour un doublé, en attendant de voir si les slalomeurs compenseront sur leur spécialité le temps perdu sur la descente. Pour Pinturault, gêné par le vent sur le haut du tracé au même titre que beaucoup de ses concurrents (« le vent pousse pas mal sur le haut, ça a surpris pas mal de monde »), le slalom de 15h30 s'annonce extrêmement disputé. « En slalom, il faut vraiment attaquer, ça sera serré et ça sera certainement une grosse bagarre », prévient le médaillé d'argent de Pyeongchang, qui affichait très peu de jours de descente à son actif avant de prendre le départ lundi dans des conditions une fois de plus très difficiles sur la neige d'Äre. Son compatriote et médaillé de bronze des derniers JO a compris lui aussi en jetant un coup d'œil au classement après cette descente qu'il n'aurait pas le droit à l'erreur sur le slalom s'il veut refaire un coup. « Tous les mecs ont répondu présent, à moi de faire le boulot », analysait Muffat-Jeandet, qui s'était fait une frayeur sur le dernier saut lors du dernier entraînement et a encore abandonné de précieux dixièmes sur la dernière bosse, regrettant le peu de soin apporté par l'organisation à cette dernière partie du parcours. « C'était vraiment très bosselé ». Pur descendeur, Maxence Muzaton n'a pas connu ce genre de problème. Mais si sa dixième place lui permet de terminer premier Français de cette descente, elle ne l'autorise pas pour autant vraiment le droit de rêver sur un slalom dont il est loin de faire partie des spécialistes. Pinturault, Muffat-Jeandet, Schwarz et même ce Paris toujours aussi magique, eux, peuvent rêver.

SKI ALPIN - CHAMPIONNATS DU MONDE
Combiné messieurs - Lundi 11 février 2019
Classement de la descente
1- Dominik Paris (ITA), en 1h07"27
2- Ryan Cochran-Siegle (USA), à 0"03
3- Aleksander Aaamodt Kielde (NOR), à 0"38
4- Christof Innerhofer (ITA), à 0"44
- Vincent Kriechmayr (AUT), à 0"44
6- Matia Casse (ITA), à 0"52
7- Carlo Janka (SUI), à 0"60
8- Mauro Caveziel (SUI), à 0"63
10- Maxence Muzaton (FRA), à 0"72
...
23- Victor Muffat-Jeandet (FRA), à 1"49
24- Alexis Pinturault (FRA), à 1"52
35- Thomas Mermillot-Blondin (FRA), à 2"12

Vos réactions doivent respecter nos CGU.