Ski alpin : Le combiné alpin reste mais avec un autre règlement !

Ski alpin : Le combiné alpin reste mais avec un autre règlement !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 08 octobre 2019 à 12h30

Un temps menacé, le combiné alpin figurera toujours au calendrier de la Coupe du Monde la saison prochaine. En revanche, ses règles vont changer, puisque, désormais, l'ordre de départ de la manche de slalom se fera dans l'ordre du classement de la manche de vitesse.

Les fans de combiné alpin peuvent de nouveau dormir tranquille. Leur discipline préférée, qui semblait ne plus avoir d'avenir que sur des compétitions d'envergure comme les Mondiaux ou les Jeux Olympiques d'hiver, reste présente en Coupe du Monde. Toutefois, si ce combiné alpin, un temps menacé (on évoquait même sa suppression pure et simple), figurera toujours la saison prochaine au calendrier de la Coupe du Monde (trois dates chez les hommes : Bormio, Wengen et Hinterstoder, quatre pour les femmes : Val d'Isère, Altenmarkt, Crans-Montana et La Thuile), il subira un changement, et pas des moindres. Si la Fédération internationale de ski alpin (FIS) a gardé en vie le combiné, elle a en revanche décidé d'en modifier les règles. Et alors qu'il avait été pressenti en marge du récent congrès du calendrier de la FIS que le slalom passe en première manche et relègue l'épreuve de vitesse (super-G ou descente) en seconde manche, c'est finalement l'ordre des départs de la seconde manche qui a été modifié.

Lizeroux : « Une vaste blague »



L'épreuve de vitesse devancera donc toujours celle de slalom. Mais contrairement à ce que veut la tradition, l'ordre de départ sur le slalom ne sera plus inversé par rapport au classement de la première manche mais dans l'ordre de ce classement. Le skieur arrivé en tête de la manche de vitesse s'élancera donc en premier du slalom, et non en dernier comme c'était le cas jusqu'à maintenant. Une petite révolution qui semble avantager les spécialistes de vitesse quand le précédent (et historique) règlement faisait davantage le jeu des slalomeurs, qui s'élançaient dans de meilleures conditions. Ce qui ne sera plus le cas cette saison, qui verra les techniciens du circuit se présenter dans le portillon de départ avec a priori déjà un retard à combler par rapport aux descendeurs, mais de surcroît avec face à eux une piste dégradée. « Une vaste blague » a hashtagué Julien Lizeroux sur Twitter après avoir ironisé sur « l'énorme pas en avant » effectué par le combiné alpin avec ce nouveau règlement. Le coup de gueule très sarcastique du slalomeur français ne devrait pas être le dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.