Ski alpin : La victoire et le globe du super-G pour Paris

Ski alpin : La victoire et le globe du super-G pour Paris©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 14 mars 2019 à 13h01

Déjà vainqueur la veille de la descente de ces finales de la Coupe du Monde à Soldeu (Andorre), Dominik Paris a également triomphé ce jeudi sur le super-G. Une victoire qui permet à l'Italien de remporter le petit globe de la spécialité. Son tout premier globe en carrière.

Cette saison, il y avait Mikaela Shiffrin chez les femmes. Sur les trois derniers mois, son alter ego en ce qui concerne les messieurs se nommait indiscutablement Dominik Paris (29 ans). L'Italien a encore fait état de toute sa supériorité, ce jeudi lors des finales de Coupe du Monde de Soldeu (Andorre) en remportant et le dernier super-G de l'hiver et le petit globe de cristal de la spécialité, le tout 24 heures après avoir gagné la descente de ces finales et terminé à la deuxième place du classement général associé. En état de grâce depuis son doublé super-G - descente à Bormio en fin d'année, le champion du Monde d'Äre s'était présenté dans le portillon de départ avec le dossard rouge, privilège des leaders provisoires des classements. Toutefois, rien ne l'assurait encore au moment où il s'est élancé de devenir le deuxième Italien depuis Peter Runggaldier en 1995 à décrocher le trophée, puisqu'ils étaient six à pouvoir encore terminer jeudi sur la plus haute marche. Passé tout près de son premier globe en carrière à plusieurs reprises ces dernières années, Paris a trouvé le meilleur moyen pour s'éviter une désillusion de dernière minute : remporter ce dernier Super-G.

Pinturault grappille

Pour cela, le natif de Merano a notamment laissé dans son rétroviseur à l'issue d'une performance impressionnante une fois de plus le Suisse Mauro Caviezel, deuxième à 15 centièmes, et l'Autrichien Vincent Kriechmayr, troisième à 44 centièmes du héros de cette fin de saison chez les hommes. Caviezel et Kriechmayr, dans l'ordre inverse, accompagnent d'ailleurs également Paris - sept victoires au total cet hiver - sur le podium final du classement du super-G. « Ce n'était pas facile, j'étais un peu plus nerveux qu'à la normale », avouait après-coup l'Italien, ravi d'être enfin récompensé. « J'ai tout donné, je voulais vraiment ne rien regretter, j'y suis parvenu, c'est génial. » Côté français, Alexis Pinturault avait, de son côté, tenté un petit coup de poker en s'alignant au départ de ce super-G afin de consolider sa deuxième place au classement général de la Coupe du Monde derrière Marcel Hirscher. A l'arrivée, le Savoyard, seulement 17eme à 1"69 du vainqueur, a grappillé 16 petits points. C'est toujours ça de pris. Mais cela ne le met pas à l'abri d'un retour d'Henrik Kristoffersen et (ou)... Dominik Paris.

Ski ALPIN - COUPE DU MONDE / FINALES
Super-G messieurs - Jeudi 14 mars 2019
1- Dominik Paris (ITA), en 1'20"42
2- Mauro Caviezel (SUI), à 0"15
3- Vincent Kriechmayr (AUT), à 0"44
4- Kjetil Jasnrud (NOR), à 0"58
5- Christof Innerhofer (ITA), à 0"70
6- Matthias Mayer (AUT), à 1"02
7- Adrian Smiseth Sejersted (NOR), à 1"14
8- Aleksander Aamodt Kilde (NOR), à 1"23
9- Beat Feuz (SUI), à 1"25
10- Christian Walder (AUT), à 1"27
...
15- Alexis Pinturault (FRA), à 1"69
17- Brice Roger (FRA), à 2"20

Classement final du Super-G
1- Dominik Paris (ITA), 430 points
2- Vincent Kriechmayr (AUT), 346
3- Mauro Caviezel (SUI), 324
4- Kjetil Jansrud (NOR), 316
5- Aleksander Aamodt Kilde (NOR), 299
...
8- Johan Clarey (FRA), 200

Vos réactions doivent respecter nos CGU.