Ski alpin : La descente hommes de Val Gardena annulée

Ski alpin : La descente hommes de Val Gardena annulée©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 21 décembre 2019 à 09h55

En raison des fortes chutes de neige tombée ces dernières heures sur la station italienne, la descente hommes de Val Gardena a été annulée.

Les organisateurs avaient limité la casse lors du super-G de vendredi en dépit de conditions de course catastrophiques, ils n'ont pas souhaité renouveler l'expérience samedi. Vingt-quatre heures après que l'Autrichien Vincent Kriechmayr a su dompter une Saslong devenue presque plus dangereuse que piégeuse, le jury de la Fédération internationale de ski (FIS) a donc décidé d'annuler la descente hommes de Val Gardena, initialement prévue ce samedi à 11h45. « Aujourd'hui, c'est non. En raison des fortes chutes de neige, des températures chaudes et des prévisions, il n'y a aucune chance d'avoir une descente aujourd'hui », a annoncé la FIS sur Twitter, en dépit de tous les efforts consentis sur place pour que la course puisse avoir lieu malgré tout. « Merci aux organisateurs et à toutes les personnes impliquées qui ont travaillé toute la nuit. » Un travail rendu inutile par les nouvelles fortes chutes de neige de ces dernières heures sur la station italienne, doublées de prévisions météo pas du tout encourageantes pour la suite de la journée.

Vendredi, le super-G avait duré... quatre heures !



La descente est donc annulée et reprogrammée à une date ultérieure dans la saison, mais plus à Val Gardena, comme le veut la règle, mais ailleurs, dans une autre station. « La nouvelle date et le nouveau lieu seront communiqués prochainement », précise uniquement la FIS, probablement encore marquée par le scénario cauchemardesque de vendredi avec un super-G qui avait duré près de... quatre heures et avait même obligé l'organisation à empêcher les dossards 49 à 64 de se présenter dans le portillon de départ. Comme redouté par le jury, le départ de cette course débutée plus tard que prévu, là non plus sans que cela soit surprenant étant donné le temps des jours précédents, avait été donné depuis le départ de réserve. Le brouillard et le vent avaient ensuite forcé les organisateurs à une première interruption, après le passage de quatre concurrents seulement. La course avait finalement repris sans aller à son terme. Sur place, personne ne se faisait alors guère d'illusion concernant le maintien de la descente de samedi. Adrien Théaux, dixième vendredi, est donc sûr de rester encore un moment l'unique Français monté sur le podium de la Saslong.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.