Relais d'Hochfilzen (H) : Au sprint, la Norvège l'emporte devant l'Allemagne, la France troisième

Relais d'Hochfilzen (H) : Au sprint, la Norvège l'emporte devant l'Allemagne, la France troisième©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 15 décembre 2019 à 15h53

Au sprint face à l'Allemagne, Johannes Thingnes Boe a offert la victoire dans le relais masculin d'Hochfilzen. Avec une équipe remaniée, la France prend la troisième place.

Les frères Boe ont porté la Norvège ! Relégués à près d'une minute à mi-distance, les Norvégiens ont réalisé un retour venu de nulle part pour s'imposer au sprint lors du relais masculin d'Hochfilzen. Si Johannes Dale a pris le départ parfait, avec un sans-faute au tir et le deuxième temps de ski, à l'occasion du premier relais, Erlend Bjoentegaard a mis une énorme pression sur Tarjei et Johannes Thingnes Boe pour la deuxième moitié de course. Avec un tour de pénalité lors de son tir couché, le Norvégien a concédé près d'une minute à une équipe d'Allemagne qui a longtemps survolé la course. Si Philipp Horn a perdu un peu de temps au tir avec quatre pioches lors du premier relais, Johannes Kuehn et Arnd Peiffer ont été irréprochables face aux cibles pour lancer Benedikt Doll avec 43 secondes d'avance sur Johannes Thingnes Boe.

Doll a craqué sur la fin et offre la victoire à la Norvège

A deux tours et un tir couché de la fin de ce relais, l'équipe d'Allemagne était clairement sur les rails pour aller chercher la victoire... mais c'était sans compter sur la détermination du numéro 1 mondial. Plus rapide sur la piste et avec la carabine malgré le même nombre de pioches, Johannes Thingnes Boe a entamé le dernier tour avec un retard d'un peu moins de quatorze secondes. En surrégime sur les skis, Benedikt Doll a vu son avance fondre pour être rattrapé à un kilomètre de l'arrivée. Une victoire qui s'est décidée au sprint et, presque sans forcer, le Norvégien a laissé sur place l'Allemand pour aller chercher une nouvelle victoire cette saison, collective cette fois. A distance, l'équipe de France a pris la troisième place avec un quatuor nettement remanié, sans Martin Fourcade ni Simon Desthieux.

Longtemps dans le coup, les Bleus pourront avoir des regrets

Dès le départ, les Bleus se sont mis dans le groupe de tête. Malgré deux pioches, Antonin Guigonnat a lancé Emilien Jacquelin, qui a récemment signé son premier podium en Coupe du Monde, dans les meilleures conditions. Reparti dans les skis du Canadien Scott Gow et de Johannes Kuehn, le Français n'a pas pu résister à l'accélération de ce dernier avant de laisser la place à Fabien Claude pour le deuxième relais de sa carrière. Impeccable sur le tir couché, il a cédé sur le tir debout avec un tour de pénalité qui a fait reculer l'équipe de France à la quatrième place derrière le Canada. Quentin Fillon Maillet, désigné pour conclure ce relais, a donné sa pleine mesure pour faire la différence sur le Canada et, à un peu plus de cinquante secondes, offrir le bronze aux Bleus dans ce relais d'Hochfilzen.

BIATHLON / COUPE DU MONDE (H)
Relais 4x7,5km d'Hochfilzen (Autriche) - Dimanche 15 décembre 2019
1- Norvège (Dale-Bjoentegaard-T.Boe-J.T.Boe) en 1h14'44''2 (1 tour de pénalité+7 pioches)
2- Allemagne (Horn-Kuehn-Peiffer-Doll) à 2''0 (0+6)
3- France (Guigonnat-Jacquelin-Claude-Fillon Maillet) à 51''9 (1+8)
4- Canada (Burnotte-S.Gow-Millar-C.Gow) à 1'28''7 (0+6)
5- République tchèque (Slesingr-Krcmar-Vaclavik-Stvrtecky) à 1'52''2 (0+9)
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.