Patinage artistique - Trophée NHK : Papadakis et Cizeron dans l'histoire

Patinage artistique - Trophée NHK : Papadakis et Cizeron dans l'histoire©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 22 novembre 2019 à 09h12

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont devenus vendredi à Sapporo (Japon) à l'occasion du Trophée NHK le premier couple de l'histoire à terminer la danse rythmique avec plus de 90 points. Les deux Français ont signé un score de 90,03 points qui lui a permis de prendre une sérieuse option sur la victoire finale avant le libre de samedi.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron écrivent l'histoire. Pour leur première sortie en Grand Prix cette saison, début novembre à Grenoble, les deux patineurs français avaient déjà placé la barre très haut, avec une victoire assortie d'un nouveau record personnel sur la danse rythmique (88,69 points). Une performance somptueuse mais presque anecdotique par rapport à l'exploit pharaonique qu'ont réussi vendredi à Sapporo lors de la première journée du Trophée NHK les quadruples champions du monde de danse sur glace et vice-champions olympiques 2018. Lors de cette première journée du Trophée NKH, Papadakis et Cizeront sont en effet devenus le premier couple de l'histoire à dépasser la barre des 90 points sur la danse rythmique.

Papadakis et Cizeron frappent fort à deux semaines de la finale du Grand Prix



Dans leurs tenues rose fluo et noir pour le natif de Montbrison et rose et bleu turquoise toute aussi flashy pour la Clermontoise et sur la musique de la comédie musicale « Fame », nos deux représentants et extra-terrestres de leur discipline ont rendu une copie de 90,03 points, la meilleure jamais rendue à ce jour en danse sur glace. De quoi laisser évidemment loin derrière dans leurs rétroviseurs les vice-champions d'Europe Alexandra Stepanova et Ivan Bukin, avec leur 84,07 points, à la veille du programme libre de samedi. En débarquant au Japon, Papadakis et Cizeront, la tête déjà tournée vers la finale du Grand Prix de décembre prochain à Turin (5 au 8), avaient à coeur de préparer le rendez-vous turinois du mieux possible, et, si possible, de monter encore d'un cran par rapport à leur prestation de Grenoble. Ils pouvaient difficilement faire mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.