Patinage artistique : Gailhaguet a saisi la Défenseure des Droits

Patinage artistique : Gailhaguet a saisi la Défenseure des Droits©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le samedi 18 juillet 2020 à 16h50

Alors qu'il a récemment attaqué en justice la Ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu, Didier Gailhaguet a décidé de s'appuyer sur des récentes déclarations du Président de la République pour saisir la Défenseure des Droits.



Didier Gailhaguet n'en démord pas ! Démissionnaire de la présidence de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG) en février dernier, l'ancien champion de France de patinage artistique mène une vendetta contre Roxana Maracineanu, qu'il accuse de l'avoir considéré comme un « bouc émissaire » et l'avoir contraint à la démission à la suite du scandale de violences sexuelles mis en lumière par Sarah Abitbol. Alors que l'ancien patron de la FFSG a d'abord vu un recours administratif afin d'obtenir une indemnisation estimée à 300 000 euros être rejeté, c'est sur le terrain judiciaire que cette affaire va se poursuivre avec un recours récemment déposé devant le Tribunal Administratif. Mais ce n'est pas le dernier épisode de cette saga puisque Didier Gailhaguet a décidé de saisir la Défenseure des Droits Claire Hedon, qui remplace à ce poste Jacques Toubon. Et ce nouveau recours a été suggéré à l'ancien entraîneur par... Emmanuel Macron.

Gailhaguet attentif aux déclarations du Président de la République

En effet, à l'occasion de l'interview donnée par le Président de la République le 14 juillet dernier, le chef de l'Etat est revenu sur la polémique concernant Gérald Darmanin. Accusé de viol, l'ancien Ministre du Budget a été nommé Ministre de l'Intérieur dans le gouvernement Castex. Une nomination qui a provoqué une polémique qu'Emmanuel Macron a voulu désamorcer. « Aussi vrai que je crois à la force des causes justes, aucune cause n'est défendue justement si on le fait en bafouant les principes fondamentaux de notre démocratie, a rappelé le Président de la République. Si quelqu'un est accusé mais pas jugé, il devient la victime d'un jugement de rue parce qu'il y a de l'émotion. Je suis aussi de là où je me place, le garant de la présomption d'innocence. » Un argumentaire dont les avocats de Didier Gailhaguet n'ont pas tardé à se saisir.

Gailhaguet demande à être traité comme Darmanin

Dans une déclaration recueillie par le quotidien L'Equipe, où ils avancent que leur client est victime d'un « deux poids, deux mesures » par rapport à Gérald Darmanin, Me William Bourdon et Vincent Brengarth attaquent directement l'attitude de Roxana Maracineanu. « Il est ainsi surprenant de constater que ces principes seraient valables pour un ministre accusé de viol et non pour le président d'une fédération censée être indépendante de l'Etat et qui se verrait reprocher sa supposée absence de réaction suite à des révélations de violences sexuelles, sans enquête préalable et sans plainte déposée », assurent les deux avocats de l'ancien président de la FFSG. Une affaire qui semble loin d'être terminée et il se pourrait que le locataire de l'Elysée n'ait pas fait une fleur à une des ministres de son gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.