Patinage artistique : D.Gailhaguet attaque Maracineanu en justice

Patinage artistique : D.Gailhaguet attaque Maracineanu en justice©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 12 juin 2020 à 16h04

Quatre mois après sa démission suite aux révélations de scandales sexuelles dans le patinage artistique, l'ancien président de la FFSG Didier Gailhaguet contre-attaque devant la justice.

Didier Gailhaguet contre-attaque. Quatre mois après avoir claqué la porte de la Fédération des sports de glace, contraint à la démission suite au vaste scandale de violences sexuelles ayant atteint de plein fouet sa Fédération et le patinage artistique plus directement, l'ancien président de la FFSG n'a toujours pas digéré. L'intéressé garde notamment en travers de la gorge les pressions qu'il a le sentiment d'avoir subies pour le pousser à rendre son tablier (ce qu'il avait fini par faire en février dernier), en particulier du ministère des Sports et de la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Estimant avoir été traité en « bouc émissaire » par l'ancienne nageuse, dont il ne goûte pas davantage les déclarations de l'époque, Gailhaguet lui réclame un peu plus de 300 000 euros à titre d'indemnités. C'est dans ce sens qu'il vient de lancer une procédure à l'encontre du ministère des Sports devant le Tribunal administratif de Paris, nous apprend L'Equipe. le ministère en question lui ayant adressé une fin de non-recevoir le 29 mai dernier en retour à sa demande préalable en indemnisation. Avec cette attaque devant la justice, le Biterrois espère toucher 152 550 euros correspondant aux 27 mois qui le séparaient de la fin de son mandat selon lui, mandat qu'il n'a pu terminer. Il attend également 150 000 euros, cette fois à titre du préjudice moral dont il estime avoir été victime.

Maracineanu en a-t-elle fait une affaire personnelle ?

Les avocats de l'ancien homme fort de la FFSG Me William Bourdon et Me Vincent Brengarth ont déposé un recours mercredi devant le Tribunal administratif de Paris, poursuivent nos confrères sur leur site. « Tout porte à croire que la véritable exécution médiatique de Monsieur Didier Gailhaguet a été totalement instrumentalisée », estiment les deux conseils de Didier Gailhaguet, qui crient à l' « ingérence » et accusent Roxana Maracineanu d'avoir fait « de cette affaire une affaire personnelle contre (l'ancien président de la FFSG) » alors qu'un ministère se doit de rester impartial. « Le ministère des Sports refuse de reconnaître sa responsabilité accablante dans l'entreprise de diabolisation publique de Didier Gailhaguet pour en faire le bouc émissaire de cette affaire, poursuivent les deux défenseurs de l'Héraultais pour L'Equipe (...) Cette désignation avant toute enquête a été fortement préjudiciable à Didier Gailhaguet en plus d'établir un climat de suspicion imposé par l'exécutif totalement inacceptable. Ce sont les raisons pour lesquelles ce recours en responsabilité a été introduit devant le Tribunal administratif. » Maracineanu et le ministère des Sports vont maintenant devoir répondre devant la justice de la manière dont ils ont géré ce dossier et répondre aux avocats de Gailhaguet. L'audience pourrait, elle, avoir lieu d'ici un an, à en croire L'Equipe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.