Patinage artistique - Championnats du monde - James : " Je n'avais mal nulle part mais je n'étais pas là "

Patinage artistique - Championnats du monde - James : " Je n'avais mal nulle part mais je n'étais pas là "©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 20 mars 2019 à 17h27

Désillusion pour le couple de patineurs français Vanessa James - Morgan Ciprès qui n'a pas pu obtenir mieux qu'une septième place mardi aux championnats du monde de Saitama. Dès l'échauffement, la Française avait chuté lourdement, ce qui avait rendu caducs les espoirs de titre mondial.

Un programme court joué avant même le début de l'épreuve. Le couple français Vanessa James - Morgan Ciprès a vu ses espoirs de titre mondial s'envoler dès l'échauffement mardi lors des Mondiaux à Saitama (Japon). Car la Française a chuté lourdement dès le début des six minutes d'échauffement, en percutant le patineur italien. Si le programme court a bien été effectué par le couple tricolore, les Bleus n'ont pas réussi à faire mieux qu'une septième place. Vanessa James est ainsi revenue ce mercredi sur sa chute et ses conséquences, chez nos confrères d'Eurosport. Pour la médaille de bronze 2018 à Milan, sa chute a beaucoup joué sur le programme court.

James : « Ça tournait, ça tourne encore un peu »

« Je n'ai pas tapé la glace très fort, mais lui avait quand même beaucoup de vitesse et m'a tapée assez fort l'épaule et la tête, et je me suis tapée le coude et le genou sur la glace » a ainsi raconté la patineuse tricolore. Avant de concéder que la chute a eu un effet sur sa performance à venir : « Ça m'a déstabilisée. Je n'avais mal nulle part mais je n'étais pas là, ma tête était dans le flou, ça tournait, ça tourne encore un peu. » Un choc qui selon elle, a valu cher au duo français, pourtant favori de l'épreuve : « Ce n'était pas notre jour (...) Mais sans la chute, les choses auraient été différentes. » Si les rêves de couronne mondiale se sont envolés sur la glace japonaise, les Français conservent toutefois bon espoir de repartir bronzés de Saitama.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.