Mondiaux 2021 : Stockholm ne verra pas Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Mondiaux 2021 : Stockholm ne verra pas Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 19 janvier 2021 à 17h35

Face aux incertitudes et avec la volonté de privilégier la préparation des Jeux Olympiques de Pékin, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont confirmé qu'ils ne participeront pas aux Mondiaux 2021 de patinage artistiques, en mars prochain à Stockholm.

C'est un grand sacrifice que Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont décidé de faire. Sacrés champions du monde lors de quatre des cinq dernières éditions de l'événement, les danseurs sur glace français ont officiellement renoncé à prendre part aux Mondiaux 2021, prévus à Stockholm du 22 au 28 mars prochains. Dans l'incapacité de participer à des compétitions depuis près d'un an et face aux obligations sanitaires, notamment les périodes de quarantaine qu'imposerait la participation à des championnats du monde dont la tenue n'est pas encore gravée dans le marbre par la Fédération Internationale de patinage, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont préféré mettre totalement de côté la saison 2020-2021 afin d'optimiser leur préparation en vue d'aller chercher à Pékin l'hiver prochain le seul titre qui leur manque, les Jeux Olympiques.

Papadakis : « Nous avons hâte de retrouver la glace »

Dans un communiqué de la Fédération Française des sports de glace, Guillaume Cizeron confirme que les conséquences de la crise sanitaire sur le sport, avec notamment des annulations de compétitions, « provoquent un climat d'incertitude et de doute difficile à gérer pour tous les sportifs de haut niveau ». De plus, face à l'incertitude quant à la tenue même des Mondiaux à Stockholm, le natif de Montbrison assure que, avec sa partenaire, « nous avions besoin d'un objectif plus solide, plus concret », faisant des JO de Pékin leur priorité. « Nous allons tout mettre en œuvre avec notre équipe et la fédération pour les préparer dans les meilleures conditions possibles », ajoute Guillaume Cizeron. Pour Gabriella Papadakis, après avoir « traversé différentes phases émotionnelles pendant cette période », revoir les objectifs était nécessaire. « Nous voulons mettre toutes les chances de notre côté pour la prochaine saison, en espérant que les conditions seront réunies en septembre prochain pour une reprise normale des événements sportifs, assure la native de Clermont-Ferrand. Nous avons hâte de retrouver la glace, la compétition et le public. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.