Ligue Magnus : Exclusion du club de Lyon pour raisons financières

Ligue Magnus : Exclusion du club de Lyon pour raisons financières©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 06 août 2019 à 18h25

L'appel du club de Lyon contre la non-validation de son engagement en Ligue Magnus pour la saison 2019-2020 a été rejeté et le club rhodanien devra attendre pour savoir dans quelle division il évoluera dans quelques semaines.

Coup de tonnerre pour les Lions ! Vainqueur de la Coupe de France en 2018 et finaliste en 2019, le club de Lyon sera aux abonnés absents de la saison 2019-2020 de la Ligue Magnus. Sanctionné en première instance par la Commission Nationale de Suivi et de Contrôle de Gestion (CNSCG) de la Fédération Française de hockey-sur-glace pour ne pas avoir respecté son règlement financier, le club rhodanien a vu son appel rejeté par la Commission Fédérale d'appel, après une audition de Sébastien Berthet, président du LHC. Il a été reproché aux dirigeants du club lyonnais d'avoir rendu en retard sa copie. Une sanction que le club entend bien contester devant le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), lui qui assure que « ses comptes ont été validés au 30 avril 2019 par son Commissaire aux Comptes, sans réserve, avec un résultat laissant apparaître un bénéfice net après impôts ».


Lyon ne sait pas où il va repartir

A cette exclusion de la Ligue Magnus s'ajoute une lourde amende de 28 300 euros ferme et 5 000 euros avec sursis. Cette amende se compose de 3 300 euros pour le retard dans la remise du dossier financier complet à la CNSCG, de 15 000 euros ferme pour le retard dans l'envoi du dossier financier mais également de 10 000 euros ferme et 5 000 euros avec sursis pour « non-comptabilisation d'opération ou comptabilisation non-conforme altérant les documents transmis ». Cette exclusion signifie que le LHC devra repartir dans une division inférieure pour la saison 2019-2020 mais la position exacte du club lyonnais ne pourra pas être établie dans l'immédiat. « Il appartient désormais au Bureau directeur fédéral de déterminer la division au sein de laquelle le club sera amené à évoluer, au regard notamment des places disponibles au sein de chacune des divisions inférieures », assure la FFHG dans son communiqué, sous réserve d'une conciliation devant le CNOSF.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.