Il fait du ski... sans skis !

Il fait du ski... sans skis !©Instagram AndriRagettli, Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 02 mars 2021 à 17h01

Phénomène du ski freestyle, le Suisse Andri Ragettli a encore frappé avec une nouvelle vidéo virale où il dévale une pente après avoir retiré ses skis. 

 

Vous l'avez peut-être découvert lors du premier confinement, l'an dernier. Car s'il est un freestyleur de (grand) talent, Andri Ragettli, sacré champion du monde de slopestyle en 2016, en 2018 et 2020, est presque plus connu pour ses vidéos virales. Notamment lorsqu'il a publié une séquence d'un entraînement très original chez lui, en pleine pandémie de coronavirus. Alors que les footballeurs se filmaient en train de jongler avec des rouleaux de papier-toilette, le skieur acrobatique suisse faisait lui l'acrobate à son domicile, et accumulait les millions de vues sur les réseaux sociaux. Et celui qui est suivi par plus de 510 000 fans sur Instagram a encore fait fort avec sa dernière vidéo, où on le voit dévaler une pente après avoir préalablement déchaussé, et donc faire du ski... sans skis !



"Ces vidéos m'ont aidé à construire ma marque"

Mais n'allez pas croire que tout cela est facile. Le Suisse de 22 ans avait ainsi révélé cet hiver qu'il avait eu besoin de 148 essais pour réussir l'une de ses dernières vidéos de parkour ! Et il avoue bien volontiers qu'il y a un côté marketing dans sa démarche, alors que le ski acrobatique reste assez peu médiatisé. "Je pense que ces vidéos m'ont aidé à construire ma marque et à me faire connaître du monde du sport en général, reconnaissait-il l'an dernier dans les colonnes du quotidien helvète Le Temps.Cette fois, Stan Wawrinka a partagé ma vidéo. Novak Djokovic, Bastian Baker et plein d'autres y ont réagi. Pour un athlète comme moi, dont le sport n'a qu'une couverture télévisuelle limitée, une telle exposition aide beaucoup." Mais si ces vidéos lui demandent donc beaucoup de travail, elles n'affectent pas ses performances sportives, jure-t-il. "Il faut compter une journée de tournage en général, confiait-il encore. Pour le parkour numéro 4, qui était très compliqué, j'ai terminé vraiment fatigué et au final, cela fait tout de même une bonne séance d'entraînement !" 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.