Hockey sur glace : Quand la Fédération internationale se retrouve obligée de monter au créneau

Hockey sur glace : Quand la Fédération internationale se retrouve obligée de monter au créneau©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le mardi 25 mai 2021 à 20h20

La Fédération internationale de hockey sur glace s'est indignée d'une décision de la mairie de Riga, qui va accueillir les championnats du monde, à savoir remplacer le drapeau officiel de la Biélorussie par celui des opposants au régime actuellement en place.



La Fédération internationale de hockey sur glace a décidé de monter au créneau. En effet, ce mardi, l'IIHF a tenu à protester contre une décision prise par la mairie de Riga. Cette dernière a entrepris de remplacer le drapeau officiel de la Biélorussie par celui utilisé par les opposants du régime actuellement en place au sein de pays. Une action effectuée alors que la Lettonie accueille actuellement le championnat du monde 2021 de hockey sur glace. Cependant, la plainte de l'instance internationale de ce sport n'a pas été entendue. De son côté, la Biélorussie n'avait ainsi pas tardé avant de réagir. Le pays avait ordonné l'expulsion de l'ambassadeur de la Lettonie ainsi que de l'ensemble du personnel de l'ambassade du pays, située du côté de Minsk. De son côté, la Lettonie en avait fait de même.

L'IIHF, une « organisation sportive apolitique »

Quant à l'IIHF, elle a donc publié un communiqué dans lequel elle indique clairement ne pas avoir donné son « accord avec les mesures prises la veille par le maire de Riga et le ministre letton des Affaires étrangères pour utiliser le drapeau d'un pays participant au championnat mondial de hockey sur glace 2021 de l'IIHF comme un message politique ». Toujours selon la Fédération, « les actions du gouvernement biélorusse sont distinctes de celles des joueurs qui concourent sous le drapeau biélorusse lors de ce tournoi ». Tout en rappelant qu'elle était « une organisation sportive apolitique », l'instance dirigeante a également demandé au maire de Riga de « retirer d'urgence » son drapeau ainsi que celui des championnats du monde. Ce à quoi le maire de la ville, à savoir Martins Stakis, a répondu, via son compte Facebook officiel : « J'ai fait mes choix et nous allons procéder au retrait des drapeaux IIHF. Nous ne pouvons pas oublier qu'à quelques centaines de kilomètres à peine, un avion de l'UE est détourné, des personnes sont torturées et tuées. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.